Niger : le HCR s'efforce d'aider des dizaines de milliers de nouvelles personnes déplacées par Boko Haram

Un groupe de réfugiés à Diffa, au Niger, ayant fui la violence de Boko Haram au Nigéria. Photo OCHA/Franck Kuwonu

19 janvier 2016 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires s'efforcent d'aider environ 100.000 personnes déplacées au cours des dernières semaines dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, par des attaques lancées par le groupe Boko Haram.

« Notre équipe au Niger décrit la situation comme très sérieuse avec de graves pénuries d'abris et d'articles non alimentaires pour les personnes déplacées », a déclaré un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'un point de presse à Genève. « Environ 170 villages ont été vidés de leurs habitants dans la région de Diffa ».

« Le HCR est en train de réorienter les ressources disponibles pour répondre aux besoins urgents et demande aux donateurs un soutien supplémentaire pour aider ces populations vulnérables », a-t-il précisé. Les autorités s'attendent à ce que davantage de personnes fuient la région frontalière au moment de la saison sèche dans quelques semaines et de la reprise des opérations militaires de l'armée du Nigéria.

Les personnes nouvellement déplacées ont cherché refuge le long de la route nationale numéro 1 au Niger, qui relie la capitale Niamey à l'est du pays. Selon le HCR, l'armée nigérienne n'a pas été en mesure d'assurer la protection des villages et des sites de déplacés parce qu'ils sont répartis sur une vaste zone et que les attaques se produisent généralement la nuit.

Une équipe du HCR s'est rendue la semaine dernière à Koublé, où beaucoup de ces déplacés ont trouvé refuge. Ce village de 300 personnes compte plus de 10.000 déplacés arrivés depuis novembre 2015.

Dans ce village, comme sur un tronçon de 100 kilomètres sur la route n°1, les gens vivent dans des abris de fortune et des conditions précaires.

« Une aide est nécessaire de toute urgence et le HCR a proposé de procéder à un enregistrement plus complet qui permettra de déterminer plus facilement les besoins, d'autant que de nombreux réfugiés et la population locale ont été déplacés à plusieurs reprises ces derniers mois et pourraient avoir été comptés deux fois ou pas du tout », a dit le porte-parole du HCR.

Depuis 2013, le conflit dans le nord-est du Nigéria a forcé plus de 220.300 personnes à trouver refuge dans les pays voisins, dont 138.300 au Niger, 61.000 au Cameroun, et 14.100 au Tchad. Plus de 2,2 millions de personnes sont également déplacées à l'intérieur du Nigéria. Au Niger, les incursions des insurgés ont déplacé environ 50.000 personnes dans le pays.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU alloue 31 millions de dollars pour l'aide humanitaire dans les quatre pays du bassin du lac Tchad

En savoir plus






Coup de projecteur