Afrique de l'Ouest : l'ONU se félicite de la série d'élections paisibles et crédibles dans la région

Le chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA), Mohamed Ibn Chambas, devant le Conseil de sécurité (janvier 2015). Photo : ONU/Loey Felipe

14 janvier 2016 – A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en Afrique de l'Ouest, le Représentant spécial du Secrétaire général pour cette région, Mohamed Ibn Chambas, s'est félicité jeudi de la série d'élections paisibles et crédibles qui se sont déroulées dans plusieurs pays ouest-africains ces derniers mois.

M. Chambas s'est notamment félicité de la tenue des élections présidentielle et législatives au Burkina Faso, malgré les défis qui ont découlé de la tentative de coup d'Etat du 16 septembre.

Il s'est aussi félicité de la tenue d'un scrutin présidentiel en Guinée, qui a abouti à la réélection du Président Alpha Condé, estimant qu'il s'agissait « d'une étape importante dans le processus de consolidation démocratique du pays ».

« Des élections paisibles ont également eu lieu en Côte d'Ivoire, aboutissant à la réélection du Président sortant Alassane Ouattara », a dit M. Chambas.

Quant au Nigéria, le Représentant spécial s'est dit encouragé par l'établissement d'un nouveau gouvernement et par l'engagement de celui-ci à combattre activement la corruption.

M. Chambas a rappelé que cinq élections présidentielles étaient prévues en 2016 dans la région : au Bénin, au Cap-Vert, en Gambie, au Ghana et au Niger.

« Dans le cadre des préparatifs de ces élections, je continuerai à appeler les parties prenantes nationales à se servir du dialogue pour résoudre les problèmes non réglés liés au processus électoral afin de créer un environnement favorable au déroulement d'élections paisibles, crédibles et inclusives », a souligné M. Chambas.

Selon lui, l'extrémisme violent et les activités terroristes continuent de représenter une menace majeure pour la sécurité et le développement en Afrique de l'Ouest, aggravant davantage les défis humanitaires de la région.

« Alors que des progrès ont été réalisés dans la lutte contre Boko Haram, ce groupe terroriste continue ses attaques aveugles contre des civils non seulement au Nigéria, mais aussi au Niger, au Tchad et au Cameroun », a dit le Représentant spécial. « Boko Haram continue d'adapter ses tactiques et a de plus en plus recours à des jeunes garçons et des jeunes filles pour des attentats suicide ».

Selon lui, « les pays de la région ont intensifié leurs efforts pour combattre ces menaces terroristes et ont amélioré leur coopération, notamment dans le domaine du partage de renseignements ».

En savoir plus






Coup de projecteur