Centrafrique : les résultats du 1er tour des législatives annoncés, selon la MINUSCA

Electeurs en République centrafricaine lors du scrutin du 30 décembre 2015. Photo MINUSCA

13 janvier 2016 – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) a indiqué mercredi que l'Autorité nationale des élections (ANE) avait annoncé la veille les résultats définitifs du premier tour des élections législatives qui s'est déroulé le 30 décembre, le même jour que le scrutin présidentiel.

L'ANE a annoncé que 21 candidats, dont trois femmes, ont été élus à la majorité absolue dès le premier tour des législatives. Un second tour aura lieu dans 113 circonscriptions. L'ANE avait annoncé le 7 janvier les résultats du premier tour de l'élection présidentielle.

« En attendant, la Mission continue de renforcer la sécurité dans la préfecture d'Ouaka, avec le démantèlement de barricades d'ex-Séléka et la saisie de plusieurs armes. A Dekoa, des Casques bleus ont obtenu la libération d'un des enseignants qui avaient été enlevés », a précisé le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors d'un point de presse à New York.

La MINUSCA a également signalé que des ex-combattants ont remis cette semaine des grenades et des uniformes militaires à Bouar, dans la préfecture de Nana Mambere, dans le cadre du programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion. La Mission a aussi enregistré 22 nouveaux combattants anti-Balaka et collecté plusieurs armes dans les préfectures de Bambari et d'Ouaka.

« La Mission continue ses efforts pour prévenir l'exploitation et les abus sexuels. Hier, une équipe menée par le Représentant spécial du Secrétaire général, Parfait Onanga-Anyanga, a rendu visite à huit unités de police à Bangui et a réitéré la politique de tolérance zéro des Nations Unies en matière d'exploitation et d'abus sexuels », a ajouté le porte-parole du Secrétaire général.

Le 5 janvier, la MINUSCA avait annoncé qu'elle enquêtait sur de nouvelles allégations d'exploitation et d'abus sexuels par des Casques bleus. Ce n'est pas la première fois que la MINUSCA fait état de tels abus. De précédentes allégations ont notamment conduit à la démission en août 2015 du précédent chef de la MINUSCA, Babacar Gaye.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Centrafrique : l'envoyé de l'ONU se félicite de l'annonce des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel