Centrafrique : l'envoyé de l'ONU se félicite de l'annonce des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel

Electeurs en République centrafricaine lors du scrutin du 30 décembre 2015. Photo MINUSCA

7 janvier 2016 – Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, a salué les résultats du premier tour de l'élection présidentielle annoncés jeudi 7 janvier par l'Autorité nationale des élections (ANE).

« Il félicite les deux candidats Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra, arrivés respectivement premier et deuxième du scrutin du 30 décembre 2015, et les invite à préserver l'esprit de paix et de retenue qui a prévalu jusque lors », a précisé la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dans un communiqué de presse.

Le Représentant spécial a appelé les deux candidats au deuxième tour à préparer leurs militants et sympathisants à une campagne conduite dans le calme et avec civisme, en accord avec l'esprit démontré par le peuple centrafricain au cours du processus électoral. « Il rappelle que le Président élu sera celui de tous les Centrafricains », a souligné la MINUSCA.

M. Onanga-Anyanga a félicité également les 28 autres candidats du premier tour « pour la qualité de leur campagne caractérisée par la dignité et le respect mutuel et qui s'est traduit par la participation massive des électeurs centrafricains aux élections législatives et présidentielles ».

Il les a appelés à user des voies légales de recours là où des irrégularités seraient avérées et leur a aussi demandé d'appeler leurs militants à respecter les résultats annoncés par l'ANE.

Le Représentant spécial a réaffirmé que la MINUSCA et la famille des Nations Unies restaient engagées aux côtés des autorités de la transition et de l'ANE pour apporter leur soutien et sécuriser l'ensemble du processus électoral.

Par ailleurs, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a confirmé jeudi la nomination de M. Onanga-Anyanga au poste de Représentant spécial pour la République centrafricaine et de chef de la MINUSCA. Il occupait ce poste à titre temporaire depuis le 16 août 2015, à la suite de la démission de Babacar Gaye, du Sénégal, qui a été le premier à diriger la MINUSCA.

Né en 1960, M. Onanga-Anyanga a une longue expérience au sein des Nations Unies dans les zones affectées par les conflits.

Il était notamment depuis janvier 2015 le Coordonnateur de la réponse des Nations Unies à la crise liée à Boko Haram, en Afrique. Auparavant, il a été le Représentant spécial du Secrétaire général au Burundi. De 2007 à 2012, il a également été le Directeur du Bureau du Vice-Secrétaire général des Nations Unies.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Centrafrique : l'ONU mobilisée pour éviter des perturbations lors des élections