Libye : l'ONU salue une avancée significative vers la conclusion d'un accord politique

Le Représentant spécial pour la Libye, Bernardino Leon devant la presse à Skhirat, au Maroc. Photo MANUL

9 octobre 2015 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et son Représentant spécial pour la Libye, Bernardino Leon, ont salué la proposition, formulée dans le cadre du dialogue inter-libyen, concernant la composition d'un futur gouvernement d'entente nationale libyen ainsi que le consensus entre parties sur un projet final d'accord de paix.

Dans un communiqué de presse rendu public jeudi soir au siège de l'ONU, à New York, par son porte-parole, M. Ban a salué la proposition faite le jour même d'une liste de personnes pressenties pour former le « Conseil de la présidence du gouvernement libyen d'entente nationale ».

Le Secrétaire général a également félicité les participants au dialogue inter-libyen, entamé en janvier 2015 sous l'égide de l'ONU, pour s'être mis d'accord sur un projet d'accord politique final, « suite à des consultations approfondies et élargies ».

M. Ban a exhorté les dirigeants libyens, après des mois de crise et d'incertitude, à « ne pas laisser passer cette occasion de remettre le pays sur la voie de la construction d'un Etat qui reflète l'esprit et les ambitions de la révolution de 2011 ».

« Il est maintenant temps pour les parties au dialogue politique d'approuver cette proposition et de signer l'accord sans retard », a appelé le chef de l'ONU.

Le Secrétaire général s'est par ailleurs dit déterminé à soutenir le peuple libyen par le biais de son Représentant spécial et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Bernardino Leon.

Lors d'une conférence de presse à Skhirat, au Maroc, où s'est tenu un grand nombre de réunions du dialogue inter-libyen, M. Leon s'est également félicité jeudi de cette annonce.

« Ainsi donc, après une année de travail dans le cadre de ce processus, après avoir discuté avec plus de 150 personnalités libyennes de toutes les régions du pays, de toutes les affiliations politiques, travaillant dans six ou sept endroits différents en Libye et six ou sept endroits différents dans le monde, dans divers pays et continents, enfin, le moment est venu pour nous de proposer un gouvernement d'unité nationale », a salué le Représentant spécial.

Les 2,4 millions de Libyens qui ont actuellement besoin d'une aide humanitaire en raison du conflit seront les premiers bénéficiaires de la formation de ce gouvernement, a-t-il déclaré, tout en regrettant de ne pas être parvenu à ce résultat plus tôt.

« Nous tenons un accord politique, le fruit de nombreuses heures, de nombreux jours et de de nombreux mois de travail ; et cette liste de noms, fruit d'un labeur tout aussi intense », a ajouté M. Leon, qui a remercié tous les acteurs impliqués dans le processus de dialogue, et en particulier le Roi du Maroc, Mohammed VI, pour son soutien essentiel.

Le Représentant spécial est ensuite rentré dans le détail de la composition du Conseil de la présidence libyen, qui serait composé de six membres.

« Le Premier ministre proposé est M. Fayez Sarraj. Il est député à la Chambre des représentants de Tripoli. Sont ensuite proposés trois Vice-premiers ministres : M. Ahmed Meitig, M. Fathi Mejbari et M. Musa Kuni. L'un d'eux vient de l'ouest du pays, un autre de l'est et le troisième du sud. Et les deux ministres proposés pour compléter le Conseil présidentiel son M. Omar Aswad, de Zintan, et M. Mohammed Ammari. Vous le connaissez très bien car c'est un membre de l'équipe de dialogue du CGN [Congrès général national] », a expliqué M. Leon.

« Leurs votes sont censés avoir le même poids dans les premiers tours de scrutin », a-t-il précisé, avant d'ajouter qu'un mécanisme permettra d'éviter les blocages en cas d'absence de majorité dans les prises de décision.

Le Représentant spécial a également listé les noms de 17 autres personnes, dont deux femmes, qui seront potentiellement amenées à prendre part au gouvernement afin d'y représenter différentes régions et villes du pays.

« C'est la meilleure proposition possible », a déclaré M. Leon, tout en appelant les Libyens à soutenir la formation du gouvernement d'entente nationale ainsi que la signature du projet final d'accord de paix.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Libye : Ban Ki-moon exhorte les parties à signer l'accord de paix de l'ONU

En savoir plus