Les Etats membres de l'ONU adoptent un nouveau programme de développement audacieux

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

25 septembre 2015 – Un nouveau programme mondial audacieux pour éradiquer la pauvreté d'ici à 2030 et poursuivre un avenir durable a été adopté vendredi à l'unanimité par les 193 Etats membres des Nations Unies.

« Nous embarquons ensemble sur la voie du développement durable, pour nous consacrer collectivement à la poursuite du développement mondial et d'une coopération mutuellement bénéfique, susceptible d'apporter d'énormes gains à tous les pays et toutes les régions du monde », affirme la Déclaration adoptée par les Etats membres.

Des dizaines de dirigeants mondiaux étaient présents vendredi dans l'enceinte de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, pour participer au Sommet des Nations Unies sur le développement durable, qui se déroulera jusqu'au 27 septembre et s'est ouvert avec cette adoption formelle d'un nouveau programme de développement pour les 15 prochaines années.

« L'adoption historique du nouveau Programme de développement durable, qui s'appuie sur 17 objectifs globaux, a été accueillie par une ovation de la part des délégations, qui comprenaient un grand nombre des plus de 150 dirigeants mondiaux amenés à s'exprimer dans le cadre du Sommet », s'est félicité un porte-parole des Nations Unies dans un communiqué de presse.

Intitulé « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l'horizon 2030 », le programme comporte 17 Objectifs de développement durable (ODD), conçus pour parachever d'ici à 2030 les efforts entamés dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Ces derniers avaient été lancés en 2000 en vue notamment d'éradiquer l'extrême pauvreté dans le monde d'ici 2015.

« Ce nouveau Programme est une promesse faite par les dirigeants aux gens du monde entier. C'est une vision universelle, intégrée et transformative pour un monde meilleur », a salué le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un discours prononcé à l'ouverture du Sommet.

A bien des égards, en effet, les 17 ODD et leurs 169 cibles ont une portée plus large que les 8 OMD et leurs 21 cibles. Là où ces derniers étaient centrés principalement sur des thématiques sociales, les ODD couvrent l'ensemble des dimensions du développement durable, à savoir la croissance économique, l'intégration sociale et la protection de l'environnement.

Du point de vue géographique, les OMD ciblaient essentiellement les pays en développement, en particulier les plus pauvres, alors que les ODD seront applicables aussi bien aux pays riches qu'aux pays pauvres. Le premier d'entre eux, par exemple, l'ODD N°1, se propose d'éradiquer la pauvreté sous toute ses formes, et non pas seulement l'extrême pauvreté.

« C'est un Programme pour les gens, pour mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes », a ajouté le chef de l'ONU, tout en avertissant que le véritable test de l'engagement des Etats envers ce Programme à l'horizon 2030 sera sa mise en œuvre.

« Nous devons agir, tous et partout ; ces 17 Objectifs de développement durable sont notre guide, une liste de tâches pour les gens et la planète, et un modèle de réussite », a déclaré Ban Ki-moon.

L'adoption officielle du Programme est intervenue peu après que le Pape François, chef de l'Eglise catholique, s'est adressé à l'Assemblée générale.

« L'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030 au Sommet mondial, qui commencera aujourd'hui même, est un signe important d'espoir », a déclaré le souverain pontife, dont il s'agissait de la première visite au siège de l'ONU, avant de céder la place aux stars de la chanson Shakira et Angélique Kidjo pour un court concert dans l'enceinte de l'Assemblée, suivi de d'un message d'espoir adressé par la lauréate du prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai.

Egalement présent à l'ouverture du Sommet, le Président de l'Assemblée générale, Mogens Lykketoft, a qualifié le Programme de développement durable à l'horizon 2030 d'« ambitieux » dans sa lutte contre les injustices, la pauvreté, la marginalisation et la discrimination.

« Nous reconnaissons la nécessité de réduire les inégalités et de protéger notre maison commune en changeant les modes non durables de consommation et de production. Et, nous identifions le besoin impérieux de s'attaquer à la politique de division, la corruption et l'irresponsabilité qui alimentent les conflits et freinent le développement », a déclaré M. Lykketoft.

La cérémonie d'adoption était présidée par le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen et le Président ougandais Yoweri Kaguta Museveni. Tous deux ont souligné les succès des OMD et la nécessité de mettre en œuvre ce nouveau programme de manière complète.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Après des années d'intenses négociations, l'ONU s'apprête à adopter son programme de développement durable

En savoir plus






Coup de projecteur