Turquie : l'ONU appelle les autorités à agir pour remédier à la montée de l'homophobie

le drapeau arc-en-ciel, symbole international des droits des gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres.

14 juillet 2015 – Alors que les attaques homophobes et transphobes se multiplient en Turquie, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a appelé mardi les dirigeants du pays à prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à l'impunité contre de telles violations des droits de l'homme.

« Nous sommes profondément préoccupés par les récentes attaques, les traitements discriminatoires et l'incitation à la violence à l'encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) en Turquie », a déploré le porte-parole de l'agence, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.

M. Colville a notamment rapporté qu'au cours des deux dernières semaines, des affiches ont été collées à Ankara appelant au meurtre des personnes LGBT ; une attaque homophobe violente a été perpétrée contre un groupe de jeunes hommes gays à Istanbul ; et un militant turc des droits des LGBT a été violé, agressé et victime de vol. Dans ce dernier cas, la police a de plus tenté de minimiser l'attaque et de dissuader la victime de porter plainte, et ne lui a fourni aucune protection contre les menaces proférées à son encontre par les auteurs présumés. Ces incidents, a signalé le porte-parole, font suite à des rapports selon lesquels la police a utilisé la force de manière injustifiée contre des individus qui participaient pacifiquement à la 13ème LGBT Pride à Istanbul.

« Chacun a le droit de bénéficier de droits fondamentaux identiques, sans discriminations ni restrictions arbitraires d'aucune nature, y compris les droits à la vie, la liberté, l'intégrité physique, la vie privée, l'égalité devant la loi et la liberté d'expression et de réunion pacifique », a rappelé M. Colville.

Le porte-parole a ainsi appelé les autorités turques à prendre des mesures pour lutter contre la violence et la discrimination homophobe et transphobe, faire respecter le droit des personnes LGBT à se réunir pacifiquement et faire en sorte que les personnes LGBT victimes de crimes soient traitées avec respect et dignité et aient accès à des mécanismes de protection et de recours.

« Il est essentiel pour les autorités de mettre un terme à l'impunité pour ces violations des droits humains au moyen d'enquêtes et de poursuites rapides, efficaces, indépendantes et impartiales dans la droite ligne des normes d'équité dans la conduite des procès », a insisté M. Colville.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Etats-Unis : Ban Ki-moon salue la légalisation du mariage homosexuel sur l'ensemble du territoire

En savoir plus