À l'Université de Stanford, Ban Ki-moon appelle à combattre la pauvreté et le changement climatique

27 juin 2015 – Confrontées à une période de « grands défis » et de « grandes opportunités », les Nations Unies et la communauté internationale ont cette année la capacité de jeter les bases d'un monde meilleur, a déclaré vendredi le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, lors d'une visite en Californie dans le cadre des célébrations des 70 ans anniversaires de la signature de la Charte de l'ONU.

Dans un discours prononcé vendredi devant le corps professoral de l'Université de Stanford, à Palo Alto, le Secrétaire général a observé que le 70ème anniversaire de l'ONU offrait « une bonne occasion de tirer les leçons du passé », mais aussi d'alimenter « une discussion sur ce que nous pouvons faire pour bâtir un avenir meilleur ».

A ce titre, M. Ban a évoqué le nouveau programme de développement durable qui sera adopté par la communauté internationale en septembre prochain à New York. Tout comme cela a été le cas sur les 15 années écoulées avec les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), ce nouveau programme définira des Objectifs de développement durable (ODD) pour les 15 années à venir.

« Le nouveau programme se fondera sur les gains des deux dernières décennies, durant lesquelles des centaines de millions de personnes sont sorties de l'extrême pauvreté », a-t-il affirmé. « Nous voulons finir le travail tout en allant encore plus loin, afin de bâtir des institutions efficaces, des sociétés stables et des vies de dignité pour tous ».

Aux côtés des ODD, M. Ban a également mentionné la future conférence sur le financement du développement qui aura lieu à Addis-Abeba en juillet et le prochain grand rendez-vous international sur le climat, qui se tiendra à Paris en décembre 2015. Il s'agit là, a-t-il insisté, de trois étapes cruciales dans l'éradication de la pauvreté et la lutte contre le changement climatique.

Enumérant les nombreux défis pour la paix et la sécurité mondiales auxquels sont actuellement confrontées les Nations Unies, de la Syrie au Yémen, en passant par le Soudan du Sud, le Secrétaire général a insisté sur les efforts en cours pour adapter l'ONU à ces enjeux modernes.

M. Ban a notamment mentionné qu'il avait entrepris un examen urgent des opérations de paix de l'Organisation et demandé le renforcement des efforts de l'ONU en faveur de la prévention des violations des droits humains.

M. Ban a par ailleurs livré aux personnes présentes un certain nombre de réflexions sur la situation actuelle en Asie et dans le Pacifique.

Alors que le centre de gravité mondial, et notamment les moteurs de la croissance et du pouvoir économique, continue de se déplacer progressivement vers la région, le Secrétaire général a salué l'importance croissante et l'engagement accru de l'Inde et de la Chine sur la scène internationale.

Néanmoins, a-t-il averti, la région présente des défis qui pourraient mettre en péril les objectifs de prospérité, de stabilité et de dignité pour tous de l'ONU, y compris des conflits d'intérêts en matière territoriale et maritime, des tensions politiques et communautaires, et des menaces sécuritaires non traditionnelles, telles que la criminalité transnationale organisée.

« J'ai toujours appelé toutes les parties à résoudre leurs différends en mer de Chine du Sud d'une manière pacifique et à l'amiable, par le dialogue et dans le respect du droit international, y compris de la Charte des Nations Unies », a-t-il poursuivi. « Il est maintenant plus important que jamais d'éviter des actions susceptibles de provoquer ou d'exacerber les tensions ».

M. Ban s'est par ailleurs dit préoccupé par la situation de la minorité musulmane des Rohingyas au Myanmar et a regretté que les relations entre la Corée du Sud et la Corée du Nord soient « dans le creux de la vague ». Il s'est cependant déclaré prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour améliorer les relations entre les deux pays.

La visite du Secrétaire général à San Francisco devait se prolonger dans le courant de la journée de samedi, durant laquelle les célébrations du 70ème anniversaire de l'ONU étaient censées se poursuivre.


News Tracker: autres dépêches sur la question

À San Francisco, Ban Ki-moon célèbre le 70ème anniversaire de la Charte de l'ONU