L'ONU appelle à redoubler d'efforts pour conclure un accord sur le climat en décembre 2015

4 juin 2015 – Un responsable des Nations Unies chargé des questions climatiques a appelé jeudi la communauté internationale à redoubler d'efforts dès maintenant pour arriver à un accord sur le climat en décembre 2015 au sommet de Paris.

« Le compte à rebours est lancé », a dit le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux changements climatiques, Janos Pasztor, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York. Il s'est félicité que « beaucoup de choses se soient produites au cours des dernières semaines ».

M. Pasztor a souligné les récentes initiatives destinées à renforcer les efforts en vue d'obtenir un accord sur le climat lors de la 21ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui aura lieu à Paris à la fin de l'année.

« Les résultats obtenus lors du dernier Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat démontrent qu'agir dès maintenant peut entraver le changement climatique ; mais si nous attendons trop, cela sera de plus en plus difficile et coûteux », a déclaré M. Pasztor aux journalistes.

En 2010, les gouvernements ont convenu que les émissions devaient être réduites afin de limiter l'augmentation des températures mondiales à moins de 2 degrés Celsius, a rappelé le Sous-Secrétaire général.

Dans cette perspective, M. Pasztor a salué l'annonce récente par la Chancelière allemande, Angela Merkel, que son pays était prêt à doubler son aide au financement climatique d'ici à 2020.

Il s'est également félicité d'un autre engagement récent, pris par le Président français François Hollande, dont le pays est sur le point d'introduire une nouvelle législation qui oblige les investisseurs institutionnels à publier officiellement « l'empreinte carbone de leurs actifs » pour renforcer la transparence à cet égard.

M. Pasztor a aussi mentionné la dernière ronde de négociations sur le climat qui a débuté cette semaine à Bonn, en Allemagne, et vise à préparer le terrain pour la conclusion d'un futur accord à Paris en décembre.

Il a ainsi salué « l'humeur positive » entre les différentes délégations, même s'il a reconnu que les pourparlers « pourraient aller un peu plus vite », dans la mesure où « le projet d'accord est long » et les pays ne peuvent se permettre de laisser trop d'éléments à négocier en fin de processus.

« Le Secrétaire général est déterminé à promouvoir une action mondiale, qui va non seulement lutter contre le changement climatique, mais aussi promouvoir la croissance économique et de plus grandes opportunités en termes de santé, d'éducation et d'emploi », a souligné le Secrétaire général adjoint.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU appelle à pousser le thème de l'énergie durable lors des grands rendez-vous mondiaux de 2015

En savoir plus