Le chef du HCR en visite au Cameroun où des milliers de Nigérians et de Centrafricains se sont réfugiés

Des réfugiés nigérians au camp de Minawao dans la région de l’Extrême-Nord au Cameroun. Photo : UNHCR/D. Mbaiorem

24 mars 2015 – Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a entamé mardi une visite de deux jours au Cameroun, un pays qui accueille des réfugiés de deux des principales crises actuelles de déplacement en Afrique: le Nigéria et la République centrafricaine.

Plus de 74.000 réfugiés nigérians ont franchi la frontière pour entrer dans la région de l'Extrême Nord du Cameroun, selon les autorités, dont environ 25.000 qui ont fui les affrontements dans le nord-est du Nigeria rien que pour le mois de février. Outre les réfugiés en provenance du Nigéria, le Cameroun accueille plus de 244.000 réfugiés de la République centrafricaine, dont 139.000 qui ont fui leur pays depuis décembre 2013.

Lors de sa visite, M. Guterres doit examiner les deux crises humanitaires avec le Président camerounais Paul Biya et discuter de l'appui nécessaire pour améliorer les conditions de vie des réfugiés, des personnes déplacées et des communautés d'accueil au Cameroun.

En raison de l'insécurité dans la région de l'Extrême Nord, le HCR a déplacé des réfugiés des zones frontalières vers le camp de Minawao. M. Guterres doit se rendre à Minawao mercredi pour entendre les témoignages de réfugiés et voir les conditions dans le camp, qui abrite aujourd'hui près de 33.000 réfugiés nigérians.

Le Haut-Commissaire s'entretiendra également avec certains des Camerounais déplacés par les incursions régulières par des insurgés dans le pays. Il y a environ 96.000 Camerounais dans cette situation.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Des milliers de réfugiés rejoignent le Cameroun après des affrontements au nord-est du Nigéria, selon le HCR

En savoir plus