Le Fonds vert pour le climat franchit le cap des 10 milliards de dollars

Un ballon massif de plus de 7 mètres représentant une tonne de dioxyde ce carbone (CO2). Photo ONU/Mark Garten

10 décembre 2014 – L'objectif visant à atteindre un montant de 10 milliards de dollars de contributions au Fonds vert pour le climat a été dépassé, s'est félicité mercredi à Lima le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

Cette annonce est intervenue suite à de nouveaux engagements de contribution pris lors de la Conférence sur le climat à Lima, notamment de la part de pays en développement et du pays hôte, le Pérou.

M. Ban a salué le fait que cette capitalisation initiale du Fonds permettra de renforcer la confiance entre les différentes parties ayant participé, durant les deux années écoulées, aux travaux d'élaboration d'un nouvel accord sur le changement climatique d'ici 2015.

« Cette capitalisation initiale constitue un acompte non seulement sur la confiance mais aussi sur des mesures pour réduire les émissions et renforcer la résilience climatique dans les pays en développement », a précisé le Secrétaire général. « Ce n'est qu'un début, mais qui permettra de donner un nouvel élan à la montée en puissance du financement climatique, afin d'atteindre les 100 milliards de dollars par an d'ici 2020 ».

M. Ban a ainsi exhorté tous les pays à tenir leurs engagements de contribution dans les plus brefs délais, tout en appelant de ses vœux une augmentation du nombre de gouvernements contribuant au financement climatique.

Par ailleurs, une nouvelle initiative a été lancée mercredi dans le cadre de la Conférence sur le climat afin de stimuler la lutte contre le changement climatique en améliorant la mesure des réductions d'émissions de gaz à effet de serre, s'est félicité le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), Achim Steiner.

Selon le Directeur exécutif, « l'Initiative 1 Gigatonne », coordonnée par le PNUE avec l'appui du gouvernement de la Norvège, est née du constat que de nombreux pays en développement ne mesuraient pas les réductions des émissions de gaz à effet de serre consécutives à la mise en œuvre de projets promouvant l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

« La nouvelle initiative est convaincue qu'une fois mesurées, ces réductions s'élèveraient à environ une gigatonne [un milliards de tonnes de dioxyde de carbone] par an d'ici 2020 », a expliqué M. Steiner, ajoutant qu'un tel instrument de mesure permettrait d'évaluer concrètement les avancées réalisées, encourageant du même coup l'adoption de politiques d'amélioration de l'efficacité énergétique par les gouvernements.

« L'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, quoique de plus en plus en vogue, sont encore à bien des égards une mine d'or inexploitée capable de réduire considérablement la menace d'un changement climatique grave, d'économiser de l'argent et d'aider à répondre à l'objectif de l'initiative Énergie durable pour tous visant à donner accès à chaque habitant de la planète à des formes énergétiques propres et modernes », a déclaré M. Steiner.

Selon le rapport 2014 du PNUE sur l'écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction d'émissions, afin de limiter la hausse de la température mondiale à 2°C, la neutralité carbone dans le monde doit être atteinte d'ici la seconde moitié du siècle.

Cependant, le monde n'est pas sur la bonne voie pour atteindre cet objectif », a déploré le Directeur exécutif. Dans ce contexte, a-t-il ajouté, la promotion de l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables peuvent faire la différence.

« L'Initiative 1 Gigatonne nous encourage tous à intensifier nos efforts pour promouvoir les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique dans les pays en développement afin d'atteindre l'objectif de 2 degrés », a salué M. Steiner.

L'Initiative 1 Gigatonne est ouverte à la participation des pays développés et en développement ainsi que des organisations intergouvernementales, du secteur privé et de la société civile.


News Tracker: autres dépêches sur la question

A Lima, le chef de l'ONU exhorte les Etats à intensifier la lutte contre le changement climatique

En savoir plus