Ebola : malgré des progrès, la transmission du virus reste très répandue en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone

Un centre de traitement d’Ebola géré par Médecins sans Frontières à Guéckédou, en Guinée. Photo UNICEF/Suzanne Beukes

6 novembre 2014 – L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué jeudi que des progrès étaient à signaler dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, mais que la transmission du virus restait très répandue dans ces trois pays.

Selon l'OMS, le nombre de cas d'Ebola s'élève désormais à 13.042 et le nombre de décès dus à cette maladie à 4.818.

S'agissant des trois pays les plus touchés, l'épidémie semble se stabiliser en Guinée, alors qu'elle continue d'augmenter en Sierra Leone. En revanche, elle semble diminuer au Libéria.

L'OMS précise toutefois que dans ces trois pays, la transmission du virus persiste et reste très répandue, en particulier dans les capitales, et que tous les cas et décès ne sont pas signalés.

En ce qui concerne les 4.707 lits jugés nécessaires dans les centres de traitement d'Ebola, 22% sont actuellement opérationnels, selon l'OMS. Ce faible pourcentage s'explique par le fait qu'il est difficile de trouver suffisamment d'équipes médicales étrangères pour gérer ces centres.

La Guinée a ainsi deux équipes médicales étrangères gérant des centres de traitement d'Ebola et a besoin d'au moins cinq autres équipes. Le Libéria a trois équipes étrangères et en a besoin de 13 autres. La Sierra Leone a cinq équipes et 10 autres sur le point d'être déployées.

Achevant une visite de trois jours en Sierra Leone, pendant laquelle elle a rencontré des membres du gouvernement et les acteurs clés de la lutte contre Ebola, la directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cousin, a appelé jeudi les partenaires du monde entier à travailler ensemble afin de répondre aux besoins essentiels des personnes touchées par cette crise sanitaire.

En soutien à la réponse commune sous la Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (MINUAUCE), le PAM a fourni une assistance alimentaire à 1,3 million de personnes et intensifie son soutien à l'ensemble de l'intervention humanitaire en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone.

« Ce que j'ai appris en Sierra Leone c'est que la communauté internationale a fait beaucoup de progrès pour répondre aux besoins des victimes de cette crise », a déclaré Ertharin Cousin. « Mais il nous reste à tous encore beaucoup de travail à faire. Nous devons faire plus, nous devons faire mieux, nous devons agir plus vite. Nous devons nous assurer que tout le monde se rassemble aujourd'hui afin de faire la différence nécessaire pour arrêter la propagation de cette maladie mortelle. »

Le PAM apporte une assistance alimentaire aux patients dans les centres de traitement Ebola, à ceux qui ont survécu au virus et qui ont été autorisés à sortir des centres de traitement et aux communautés où la transmission a été globale et forte - y compris les familles des personnes infectées par le virus Ebola qui reçoivent un traitement, qui sont décédées, ou qui sont en convalescence. Cette assistance contribue à stabiliser les communautés touchées en leur permettant de limiter les déplacements inutiles.

En plus de la nourriture, le PAM apporte également un soutien logistique crucial, en particulier aux partenaires médicaux, en construisant des centres de traitement Ebola et des centres de stockage pour l'ensemble de la communauté humanitaire, à la fois dans la capitale et dans les régions éloignées.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ebola : la crise sanitaire épuise les budgets de développement en Afrique de l'Ouest, selon le PNUD