Haïti : le Comité pour l'élimination du choléra salue le succès de la 2e phase de la campagne de vaccination

Des personnels de la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), en coopération avec l’ONG Catholic Relief Services, livrent des traitements anticholériques dans le sud de l’île. Photo: Victoria Hazou/MINUSTAH

3 octobre 2014 – Le Comité de haut niveau pour l'élimination du choléra en Haïti a salué la réalisation de la seconde phase de la campagne de vaccination et les premières avancées de la campagne nationale d'assainissement.

Une nouvelle réunion de ce Comité de haut niveau s'est tenue jeudi à Port-au-Prince. Elle était co-présidée par la Ministre de la santé publique et de la population, Dr. Florence Duperval Guillaume, et la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Sandra Honoré.

Ce Comité haut niveau, qui s'est réuni pour la première fois en mai 2014, a été créé par le Premier Ministre haïtien, Laurent Lamothe, et le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et réunit des représentants du gouvernement haïtien et du système des Nations Unies.

Les membres du Comité ont salué jeudi le succès de la deuxième campagne de vaccination qui a permis de délivrer les deux doses de vaccin à 184.517 personnes dans sept communes de l'Artibonite, du Centre et de l'Ouest, portant le nombre total de personnes vaccinées depuis 2013 à 286.837 personnes. Un peu plus de 313.000 personnes sur l'objectif de 600.000 restent à vacciner d'ici décembre 2015.

« Les résultats de la campagne montrent que l'objectif visant à vacciner en priorité les personnes les plus vulnérables a été atteint en 2014 puisque 53% des personnes vaccinées étaient des femmes et 46% des enfants de moins de 15 ans (dont un tiers d'enfants de moins de 4 ans) », a noté avec satisfaction Dr. Duperval Guillaume.

Les cas suspects de choléra ont diminué de 76% en 2014 comparativement à la même période en 2013, avec 8.628 cas suspects du 1er janvier au 31 août. Alors que 43% des cas suspects en 2013 étaient en fait reliés à d'autres maladies diarrhéiques, cette tendance continue de se confirmer avec 68% des cas suspects qui se sont révélés être en fait d'autres maladies que le choléra depuis le début de l'année.

Par ailleurs, les membres du Comité ont noté les avancées liées à la planification des travaux de mise en œuvre de la campagne nationale d'assainissement dans le département du Centre prévus pour le 14 octobre et de l'approbation des plans de mise en œuvre pour le département de l'Artibonite. Cette campagne qui fait partie intégrante du Plan national d'élimination du choléra, contribuera à prévenir les maladies diarrhéiques et à améliorer les conditions d'assainissement et d'accès à l'eau des populations vulnérables les plus affectées et la sensibilisation sur les méthodes d'hygiène.

« Les Nations Unies continueront d'appuyer les autorités haïtiennes dans la mise en œuvre de la campagne nationale d'assainissement, lancée le 14 juillet dernier conjointement par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, et le Premier Ministre Laurent Lamothe », a souligné Sandra Honoré.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Haïti : première réunion du Comité de haut niveau pour l'élimination du choléra

En savoir plus