Etats insulaires : l'ONU se félicite du grand nombre de partenariats conclus à la conférence de Samoa

L’atoll de Nukunonu, une des régions du monde vulnérable au changement climatique. Photo ONU/Ariane Rummery

4 septembre 2014 – Lors de son discours de clôture de la Conférence sur les petits États insulaires en développement, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales, Wu Hongbo, qui préside cette conférence, s'est félicité que près de 300 partenariats aient été conclus entre gouvernements, entreprises et organisations de la société civile pour des projets de développement dans les îles d'une valeur de plus de 1,9 milliard de dollars.

Les partenariats ont été conclus avant et durant la conférence qui a eu lieu au Samoa et ils ont pour objectif de renforcer les capacités des petits États insulaires dans le domaine du développement durable.

« Ces partenariats auront sans doute un impact. Plusieurs des initiatives annoncées prévoient de bénéficier de la situation unique des petits États insulaires en développement comme une opportunité pour accélérer les réalisations en matière d'énergies renouvelables, de préparation aux catastrophes et de systèmes durables d'approvisionnement en nourriture, pour nommer quelques domaines », a indiqué M. Hongbo.

Les partenariats devront chercher des solutions à un grand nombre de problèmes dans les domaines de la résilience face aux catastrophes naturelles, des changements climatiques, de la protection de l'environnement, de l'accès aux énergies renouvelables et du développement social.

« Ces domaines sont des priorités pour les petits États insulaires en développement en raison de leurs circonstances particulières, de leur isolement et de leur grande vulnérabilité. Mais nous devons nous souvenir que certains de ces problèmes ont une résonance mondiale et que nous devons travailler ensemble pour assurer un avenir durable », a souligné M. Hongbo.

« Jamais auparavant nous n'avons réussi à réunir autant de partenaires pour un dialogue multilatéral à une conférence de l'ONU. Tous sont conscients que la réalisation du développement durable est un effort commun, et cette approche reflète cette réalité. C'est l'approche de l'avenir », a-t-il ajouté.

Des représentants de 115 pays ont participé à la troisième édition de la conférence, qui a également servi à préparer le Sommet sur le climat qui aura lieu plus tard ce mois-ci à New York, où plus de 100 chefs d'États et de gouvernements devraient annoncer des mesures pour lutter contre les changements climatiques.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement débute à Samoa

En savoir plus





Coup de projecteur