Iraq : la FAO renforce la lutte contre l'insécurité alimentaire des ménages ruraux vulnérables

Dans le village de Khanke, dans la région du Kurdistan iraquien, des enfants de la minorité yézidie mangent un repas fait de riz et de tomates. Photo HCR/N. Colt

4 septembre 2014 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé jeudi qu'elle avait intensifié son assistance en matière d'alimentation et d'agriculture aux ménages ruraux extrêmement vulnérables en Iraq, qui ont été très affectés par la récente crise.

Ce renforcement a été rendu possible notamment grâce à une contribution de 14,7 millions de dollars par l'Arabie saoudite. Les fonds serviront essentiellement à répondre aux besoins de milliers de familles rurales dont les moyens d'existence dépendent des cultures céréalières et de l'élevage, et qui rencontrent actuellement d'énormes difficultés pour survivre.

« Les pertes d'actifs et d'opportunités de revenus confrontent un nombre croissant d'individus pauvres à une situation alarmante d'insécurité alimentaire », a déclaré le Représentant de la FAO en Iraq, Fadel El Zubi, dans un communiqué de presse.

« Les déplacements massifs de populations, l'inaccessibilité des terres agricoles, la perturbation des approvisionnements en carburant, des subventions de récolte et des chaînes alimentaires sont autant de facteurs qui compromettent les disponibilités et l'accès à la nourriture. La situation a de fortes probabilités de se dégrader davantage à mesure que la crise s'intensifie et que l'urgence devient de plus en plus complexe », a-t-il ajouté.

Le conflit a eu de graves retombées sur les récoltes de céréales dans les principales zones de production. Les gouvernorats de Ninive et Salah al-Din – qui assurent normalement environ un tiers des approvisionnements nationaux en blé et 40% de ceux en orge – sont particulièrement touchés.

La récolte réduite pourrait déclencher une chute des niveaux de l'offre alimentaire, une augmentation des besoins d'importation et une hausse des prix des aliments. La FAO s'efforce de venir en aide aux familles agricoles en leur offrant les moyens de conserver leurs moyens d'existence et d'affronter la crise.

La FAO s'apprête à distribuer aux agriculteurs des semences de blé et des engrais indispensables en vue de la campagne de semis prochaine d'octobre à novembre. Parallèlement, elle interviendra auprès des ménages ruraux touchés par les conflits pour renforcer leur résilience en les aidant à développer des activités de production de légumes et d'élevage de basse-cour.

L'agence onusienne formera également les ménages dirigés par des femmes et les familles pauvres à la transformation des aliments, en les impliquant dans des activités d'argent-contre-travail pour les aider à rebâtir leurs moyens d'existence, à créer des opportunités d'emploi et à améliorer leur accès à la nourriture.

Des aliments pour animaux seront également distribués afin d'aider les éleveurs à conserver leur cheptel et à poursuivre leurs activités productives. Des fournitures et services vétérinaires seront dispensés pour protéger les troupeaux des maladies animales transfrontières, qui constituent déjà une menace pour les animaux et un danger pour la santé publique, en particulier parmi les populations déplacées

De son côté, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a repris ses distributions alimentaires à al-Anbar, le plus grand gouvernorat d'Iraq, pour la première fois depuis mai, 76.000 personnes devraient recevoir une aide alimentaire d'urgence.

Cette semaine, le PAM a distribué les premières rations de nourriture aux familles déplacées dans les villes de Ramadi et Heet, a précisé l'agence onusienne dans un communiqué de presse.

Avec ces premières livraisons, ce sont plus de 838.000 personnes au total qui sont aidées par le PAM en Iraq depuis mi-juin.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : l'ONU réclame une enquête sur un massacre présumé de soldats par l'EIIL en juin

En savoir plus





Coup de projecteur