Haïti : l'ONU appuie la 2ème phase de la campagne de vaccination contre le choléra

Une épidémie de choléra affecte Haïti depuis octobre 2010. Photo MINUSTAH/Logan Abassi

27 août 2014 – L'Organisation des Nations Unies (ONU) s'est félicitée mercredi du démarrage cette semaine en Haïti de la deuxième phase de la campagne de vaccination contre le choléra qui est mise en oeuvre par les autorités haïtiennes jusqu'en septembre.

Cette campagne, qui s'inscrit dans le cadre plus large du plan national pour l'élimination du choléra en Haiti, a pour objectif de vacciner 200.000 personnes vivant dans les communes où la maladie persiste dans les département de l'Artibonite, du Centre et de l'Ouest.

« Nous nous engageons à appuyer le gouvernement haïtien afin que cette campagne soit une réussite totale. Elle s'insère dans le cadre d'autres actions de prévention et de réponse menées conjointement par le gouvernement d'Haïti, l'ONU et de nombreux partenaires afin d'éliminer l'épidémie de choléra dans le pays », a déclaré Peter de Clercq, coordonnateur de l'action humanitaire en Haïti.

A travers une contribution du fonds central d'intervention d'urgence (CERF), les Nations Unies apportent une assistance technique et logistique aux autorités nationales pour le bon déroulement des activités.

Cette campagne constitue une mesure prioritaire dans le cadre de la lutte pour l'élimination du choléra, complémentaire d'autres interventions de prévention et de réponse mises en œuvre depuis le début de l'épidémie en octobre 2010. En plus des actions d'urgence, l'ONU appuie le gouvernement sur des initiatives de plus long terme, notamment la campagne pour l'assainissement total, lancée conjointement en juillet dernier par le Premier ministre d'Haïti et le Secrétaire-général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, lors de sa visite en Haïti.

Cette mesure a été prise en vertu des recommandations du Groupe technique consultatif de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS/OMS) sur les maladies évitables. Selon ces experts, les vaccins oraux de deux doses contre le choléra sont sûrs et offrent une protection durable proche de 70% et s'avèrent efficaces pour une durée de deux ans dans les zones endémiques.

En août 2013, une campagne similaire d'un régime de deux doses avait été menée par le gouvernement d'Haïti avec l'appui des Nations Unies et avait pu atteindre une population d'environ 107.000 personnes répartie dans les communes de Petite Anse dans le Nord et Cerca Cavajal dans le Plateau Central.

Les Nations Unies et ses partenaires saisissent cette opportunité pour renouveler leur engagement à travailler en appui au gouvernement haïtien pour l'élimination du choléra en Haïti.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Haïti : Ban appelle à améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour éradiquer le choléra

En savoir plus






Coup de projecteur