Iraq : Ban Ki-moon condamne une attaque meurtrière contre une mosquée à Diyala

Le Secrétaire général Ban Ki-moon au siège de l’ONU à New York (archives). Photo ONU/Paulo Filgueiras

22 août 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné vendredi dans les termes les plus vifs une attaque contre une mosquée dans la province de Diyala, en Iraq, qui aurait tué des dizaines de fidèles sunnites.

« Les attaques contre les lieux de culte sont totalement inacceptables et sont interdites par le droit international. Le Secrétaire général appelle toutes les autorités iraquiennes à s'assurer que l'attaque fasse l'objet d'une enquête et que leurs auteurs rendent des comptes », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par l'impact que de tels actes de violence sectaire auront sur la situation sécuritaire déjà grave et sur le processus politique visant à établir un gouvernement unifié capable de faire face à la menace posée par l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL) », a-t-il ajouté. « Il exhorte tous les dirigeants politiques à s'unir et à appeler leurs électeurs à s'abstenir de sectarisme et à donner une chance au processus politique. Les attaques et contre-attaques interconfessionnelles ne servent que les ennemis de l'Iraq. »

Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Selon la presse, des hommes ont ouvert le feu, vendredi 22 août, sur une foule de fidèles rassemblés pour prier dans une mosquée sunnite de la province de Diyala, dans l'est de l'Iraq. Au moins 70 personnes ont été tuées dans l'attaque.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : l'ONU inquiète des violences visant les Sunnites dans le gouvernorat de Bassorah

En savoir plus





Coup de projecteur