Soudan du Sud : le PAM va se servir de nouveaux dons pour atteindre des zones isolées

Distribution de nourriture dans un site de déplacés dans l’Etat du Haut-Nil, au Soudan du Sud. Photo PAM/Ahnna Gudmunds

13 août 2014 – Le Programme alimentaire mondial (PAM) va utiliser une contribution de 180 millions de dollars des Etats-Unis pour couvrir notamment ses coûts de transport d'aide alimentaire dans des zones isolées au Soudan du Sud, qui fait face à une grave crise humanitaire.

« Alors que les routes ne sont pas praticables en raison des combats et de la pluie, le PAM doit transporter l'aide par voie aérienne ou procéder à des largages aériens dans ces zones isolées », souligne l'agence onusienne dans un communiqué de presse.

Au cours des quatre derniers mois, des hélicoptères et des avions spécialement équipés ont effectué plus de 1000 rotations aériennes, fournissant une assistance alimentaire à environ 600.000 personnes vulnérables.

« Il y a deux semaines, je me suis rendue au Soudan du Sud avec le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Tony Lake », a expliqué la Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin. « Les personnes déplacées par les combats vivent dans des conditions très difficiles. Le PAM et l'UNICEF, ainsi que l'ensemble de la communauté humanitaire, travaillent 24 heures sur 24 pour fournir une assistance. »

De son côté, le gouvernement français a annoncé une contribution de 500.000 euros aux opérations du PAM pour apporter une assistance alimentaire et nutritionnelle aux réfugiés sud-soudanais en Ethiopie.

Cet argent servira à acheter du blé pour les distributions mensuelles ainsi qu'un mélange soja-blé à haute valeur nutritionnelle qui contribue à combattre la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes participant à des programmes de nutrition.

Plus de 180.000 réfugiés sud-soudanais ont traversé la frontière avec l'Ethiopie depuis que le conflit a éclaté en décembre.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : une délégation du Conseil de sécurité rencontre le Président Kiir

En savoir plus






Coup de projecteur