L'ONU appelle à une aide généreuse et rapide pour reconstruire Gaza

Des enfants blessés par des frappes aériennes à Rafah, dans le sud de Gaza. Photo UNICEF/Eyad El Baba

6 août 2014 – Alors que le cessez-le-feu à Gaza continuait d'être respecté mercredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé les Etats membres à apporter une aide généreuse et rapide pour la reconstruction et les besoins humanitaires les plus pressants.

« Il semble que le cessez-le-feu attendu depuis longtemps est respecté. Pour le moment, les tirs de roquettes quasi incessants par le Hamas et de missiles et mortiers par Israël ont cessé. Nous espérons que les parties vont pleinement respecter le cessez-le-feu », a dit le Secrétaire général lors d'une réunion informelle de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la situation à Gaza.

« J'appelle les parties à entendre l'appel de la communauté internationale à retourner à la table des négociations afin de mettre fin au conflit entre Israéliens et Palestiniens », a-t-il dit.

Il a remercié ceux qui ont permis d'obtenir ce cessez-le-feu, notamment l'Egypte, les Etats-Unis, le Qatar, la Turquie, la Ligue des Etats arabes, et l'Union européenne.

« Le grand nombre de morts et les importantes destructions à Gaza ont choqué et fait honte au monde », a dit M. Ban. Plus de 1.800 Palestiniens ont été tués, essentiellement des civils. Trois civils israéliens ont été tués et 64 soldats israéliens.

Selon le Secrétaire général, les combats ont soulevé de sérieuses questions sur le respect des principes de proportionnalité inscrits dans le droit international humanitaire. Il a, une nouvelle fois, vivement dénoncé les attaques ayant visé des locaux de l'ONU abritant des civils. « Ces attaques étaient scandaleuses, inacceptables et injustifiables », a-t-il dit.

Le fait que des armes aient été trouvées dans un petit nombre de bâtiments abandonnés et que des roquettes aient été tirées par le Hamas près de bâtiments de l'ONU ne justifient, selon lui, en aucun cas la mise en danger de milliers de civils.

« Le droit humanitaire international réclame clairement la protection par toutes les parties des civils et des bâtiments civils, y compris les employés de l'ONU et les locaux de l'ONU », a-t-il souligné. « Notre drapeau de l'ONU doit être respecté et assurer la protection à ceux qui en ont besoin. »

Le Secrétaire général a remercié les employés de l'ONU à Gaza pour leur bravoure et leur sacrifice. Il a rendu hommage à ceux qui sont morts lors des affrontements. Jeudi, le drapeau de l'ONU sera mis en berne en leur mémoire.

« La tâche immédiate face à nous est de répondre aux besoins humanitaires de la population de Gaza », a souligné le Secrétaire général. « Nous sommes face à un effort de reconstruction énorme. »

« J'appelle tous les Etats membres à répondre rapidement et généreusement aux appels lancés par l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) et l'Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) pour répondre aux besoins humanitaires les plus pressants. »

De son côté, la Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires, Kyung-Wha Kang, a souligné mercredi que le système de santé publique à Gaza était au bord de l'effondrement et que les dégâts causés au système d'eau et d'assainissement étaient immenses.

« Une implication internationale significative et durable est nécessaire pour réparer les dommages causés à l'infrastructure et pour restaurer les moyens de subsistance », a dit Mme Kang.

Pour sa part, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a estimé qu'il fallait de toute urgence aider les parties en conflit à retrouver le chemin des négociations.

« L'escalade juste derrière nous, ajoutée à la situation tendue en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, est un avertissement concernant la sombre réalité devant nous si nous ne luttons pas contre le glissement vers une réalité à un Etat sur le terrain et si nous ne ravivons pas l'espoir et la perspective d'une solution à deux Etats, Israël et Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », a-t-il dit.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Gaza : l'ONU se félicite du nouveau cessez-le-feu de 72 heures

En savoir plus





Coup de projecteur