Ukraine : plus de 285.000 personnes forcées de fuir depuis le début de la crise - HCR

Un employé du HCR discute avec un déplacé ukrainien de la situation dans sa région natale de Donetsk (août 2014). Photo HCR/I. Zimova

5 août 2014 – Le nombre de personnes déplacées par les combats en Ukraine continue d'augmenter, représentant au total 285.000 personnes depuis le début de la crise, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Au cours des sept derniers jours, plus de 6.200 personnes ont été forcées de quitter leurs maisons, a dit un responsable du HCR, Vincent Cochetel, lors d'une conférence de presse à Genève.

Désormais, plus de 117.000 personnes sont déplacées à l'intérieur de l'Ukraine et le HCR estime que 168.000 personnes ont également quitté l'Ukraine pour la Russie depuis le début de l'année.

Selon l'agence onusienne, le nombre de personnes déplacées en provenance des régions de Donetsk et Lougansk a fortement augmenté, passant de 2.600 début juin à 102.600 début août.

« Les gens fuient l'est de l'Ukraine avec peu d'effets personnels et ont de plus en plus de mal à accéder aux services bancaires. Les services et infrastructures de base ont été fortement touchés par la recrudescence de la violence, avec une pénurie d'eau potable de plus en plus courante », a dit M. Cochetel. « Beaucoup de maisons et de bâtiments ont été partiellement ou totalement détruits dans les zones touchées par les conflits dans les régions de Donetsk et de Lougansk. »

« Le HCR appelle à la mise en place par le gouvernement ukrainien d'un système central d'enregistrement des personnes déplacées internes. L'absence actuelle d'un système uniforme entrave la coordination et la mise en œuvre des opérations de secours », a ajouté le porte-parole.

L'agence onusienne estime également important que les autorités ukrainiennes se préparent à l'hiver. La plupart des abris actuellement utilisés ne sont pas adaptés pour le froid.

Le HCR continue de soutenir le gouvernement et la société civile à répondre aux besoins des déplacés et fournit une aide directe aux plus vulnérables. Le HCR a distribué des articles d'hygiène et des ustensiles de cuisine à quelques 15.000 rapatriés à Slavyansk, dans la région de Donetsk. Le HCR a aussi lancé un programme d'aide en argent liquide pour soutenir plus de 700 personnes déplacées internes dans les régions de Lviv et de Vinnytsia.

Selon le HCR, la plupart des Ukrainiens qui quittent leur pays ne réclament pas le statut de réfugié. Ils cherchent souvent un autre statut juridique. « Certains craignent que le fait de demander le statut de réfugié entraîne des complications et ils considèrent que les alternatives disponibles sont une meilleure solution temporaire », a dit M. Cochetel.

Mardi après-midi, le Conseil de sécurité des Nations Unies s'est réuni pour discuter de la situation humanitaire en Ukraine. Le Directeur des opérations de l'Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), John Ging, a fait un exposé devant les membres du Conseil.

"La situation humanitaire se détériore et l’augmentation inquiétante de la violence dans les zones urbaines met en danger un plus grand nombre de gens", a dit M. Ging. "Tant que la violence ne cesse pas, nous continuerons de voir davantage de souffrances humaines et un plus grand nombre de gens déplacés. Il faut des mesures immédiates pour empêcher que la crise ne s’aggrave."


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ukraine : le HCR constate une forte augmentation des déplacements

En savoir plus





Coup de projecteur