L'UNESCO condamne la mort de plusieurs professionnels des médias à Gaza

Le 12 juillet, de la fumée après une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Photo: UNICEF/El Baba

4 août 2014 – La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a exprimé lundi sa vive inquiétude après la mort de professionnels des médias et les dégâts causés à des bâtiments abritant des médias lors du conflit à Gaza.

« Je déplore la mort du photographe de presse Rami Rayan, du journaliste de télévision Sameh Al-Aryan, du présentateur de télévision Ahed Zaqout et du journaliste de presse écrite Mohamed Daher qui ont trouvé la mort dans les bombardements de Gaza », a déclaré la Directrice générale.

« Il est essentiel que tout le monde reconnaisse le statut civil des journalistes. Ces derniers doivent être en mesure d'accomplir leur travail et nous informer des événements se déroulant sur le terrain. Conformément aux accords internationaux, les journalistes doivent être protégés, y compris lorsqu'ils sont en reportage », a-t-elle ajouté.

Rami Rayan, photographe pour l'agence de presse Palestine Network for Press and Media et Sameh Al-Aryan, caméraman pour Al Aqsa TV, ont été tués par les deux salves de tirs consécutives qui ont touché un marché à Shijaiyah près de Gaza le 31 juillet.

Ahed Zaqout, présentateur sur Palestine TV, est mort la veille lors d'un bombardement de l'immeuble de Gaza dans lequel il résidait.

Mohamed Daher, journaliste pour Al-Resalah, est mort le 31 juillet des suites de ses blessures. Son domicile avait été touché par un raid aérien onze jours plus tôt.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Gaza : Ban condamne un nouveau bombardement meurtrier d'une école de l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur