Vol MH17 : le Secrétaire général préoccupé par les obstacles rencontrés par les enquêteurs

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo: ONU

30 juillet 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est dit mercredi profondément préoccupé d'apprendre que les équipes médico-légales et les enquêteurs internationaux qui se trouvent à Donetsk, en Ukraine, pour enquêter sur l'attentat qui a visé le vol Malaysia Airlines MH17, ne peuvent toujours pas accéder au site et effectuer leur travail en raison de violents combats dans la région où a eu lieu de l'accident.

« Le Secrétaire général rappelle qu'il y a encore des restes de victimes qui doivent être récupérés et que des éléments de preuve déterminants se trouvent sur le site. Les familles des victimes de cette horrible tragédie méritent que cela cesse et le monde exige des réponses – les équipes internationales doivent être autorisées à faire leur travail », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Guidé par la résolution 2166 du Conseil de sécurité, « le Secrétaire général appelle toutes les parties à cesser immédiatement les hostilités à proximité du site de l'accident afin de permettre le libre accès des équipes internationales au site », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ukraine : L'attaque contre l'avion de la Malaysia Airlines pourrait constituer un « crime de guerre » - Navi Pillay

En savoir plus





Coup de projecteur