Gaza : Ban rappelle qu'il n'y a pas de solution militaire alors qu'Israël lance une offensive terrestre

Une maison détruite lors d’une attaque israélienne dans le camp de Khan Younes à Gaza le 8 juillet 2014. Photo: UNICEF/El Baba

18 juillet 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a exprimé jeudi soir sa préoccupation face à l'escalade de la violence à Gaza, avec la reprise des tirs de roquettes sur Israël et le lancement d'une offensive terrestre israélienne dans la bande de Gaza, malgré les appels au calme de l'ONU.

Le chef de l'ONU s'est dit déçu que, malgré les efforts des Nations Unies, les parties prenantes ne pouvaient pas profiter de la pause humanitaire de jeudi de parvenir à un cessez-le-feu durable.

« Cette escalade mènera inévitablement à davantage de souffrances épouvantables pour les populations civiles. Le Secrétaire général appelle à la fin immédiate des tirs de roquettes par le Hamas sur Israël et les attaques israélienne à Gaza. Il demande aux parties prenantes de faire tout leur possible pour assurer la protection des civils et des installations et du personnel des Nations Unies, et pour faciliter la distribution de l'aide humanitaire à tous ceux qui en ont besoin », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

« Toutes les parties prenantes doivent respecter le droit humanitaire international et les normes internationales des droits de l'homme, et assurer que ceux qui commettent des violations soient tenus responsables », a-t-il ajouté.

Même avant le début de l'offensive terrestre, il y a eu un certain nombre d'incidents impliquant la mort de civils, y compris le terrible massacre de quatre garçons palestiniens sur une plage de Gaza. Le Secrétaire général a demandé aux autorités israéliennes de prendre des mesures pour arrêter de tuer des civils.

« L'escalade complique les efforts de l'Egypte et d'autres médiateurs pour aider à mettre fin à la violence. Le Secrétaire général réitère son appel à une cessation immédiate des hostilités et exhorte les partenaires régionaux et internationaux à exercer toute leur influence sur les parties prenantes pour arrêter immédiat l'effusion de sang », a déclaré le porte-parole.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Gaza : Ban appelle à prolonger le cessez-le feu temporaire en trêve durable

En savoir plus





Coup de projecteur