La FAO anticipe une baisse des prix agricoles - élevage et biocarburants devanceront les productions végétales

Une femme achète de la nourriture sur un marché. Photo FAO/J. Spanner

11 juillet 2014 – Dans un rapport publié vendredi, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a indiqué que les prix des principaux produits végétaux devraient continuer de baisser sur les deux prochaines années, puis se stabiliser au‑dessus du niveau observé avant 2008, mais très en deçà des sommets atteints dernièrement.

La demande de produits agricoles devrait rester ferme mais progresser moins rapidement qu'au cours de la décennie écoulée. Les céréales restent centrales dans l'alimentation humaine mais les protéines, les matières grasses et le sucre occuperont de plus en plus de place dans de nombreuses régions du monde alors que les revenus et le taux d'urbanisation augmentent.

Il ressort des Perspectives agricoles » de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de la FAO 2014-2023 que ces changements, conjugués à l'augmentation de la population mondiale, exigeront d'accroître sensiblement la production pendant la décennie à venir. Asie et Amérique latine en tête, les régions en développement assureront plus de 75 % de l'accroissement de la production agricole sur les dix prochaines années.

« Le message de cette édition des Perspectives est plus positif. Les agriculteurs ont été très réactifs face à l'augmentation des prix et ont renforcé leur production de sorte que maintenant nous avons aussi davantage de stocks disponibles. Nous anticipons une baisse des prix des céréales pour au moins les deux prochaines années », a affirmé le Directeur général de la FAO, Graziano da Silva, lors de la présentation du rapport à Rome.

« Il n'en sera pas de même pour la viande et le poisson pour lesquels la demande est grandissante. La bonne performance du secteur de l'agriculture, notamment dans les pays en développement, contribuera à l'éradication de la faim et de la pauvreté », a-t-il ajouté.

Selon les Perspectives, la production mondiale de céréales sera en augmentation de 15 % en 2023, par rapport à la période 2011‑13. C'est la production de graines oléagineuses qui devrait croître le plus vite pendant la décennie qui vient (+26 %). La hausse de la production de céréales secondaires et d'oléagineux sera imputable à une forte demande de biocarburants, en particulier dans les pays développés, et à des besoins croissants en aliments pour animaux dans les régions en développement.

Le rapport indique que la progression des cultures vivrières sera plus modérée au cours de la prochaine décennie, la production de blé augmentant de 12 % et celle de riz de 14 %, soit beaucoup moins que ces dix dernières années. La production de sucre devrait connaître dans le même temps une hausse de 20 %, concentrée dans les pays en développement.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La FAO annonce une baisse des prix alimentaires pour le troisième mois consécutif

En savoir plus





Coup de projecteur