Liban : L'ONU appelle le Parlement à nommer au plus vite un nouveau Président de la République

Le Coordonateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Derek Plumbly. Photo ONU/Paulo Filgueiras

9 juillet 2014 – Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Derek Plumbly, a souligné mercredi la nécessité pour les dirigeants de ce pays à s'entendre rapidement sur l'élection d'un nouveau Président dans le contexte actuel sur le terrain, marqué par des menaces terroristes et un nombre croissant de réfugiés venus de Syrie.

« Étant donné les menaces et les défis auxquels est confronté le Liban, il est important que les institutions gouvernementales fonctionnent », a déclaré M. Plumbly, lors d'un point de presse après une séance d'information à huis clos au Conseil de sécurité.

Le poste de Président de la République a été vacant depuis le 25 mai lorsque le mandat de l'ancien Président Michel Sleiman a pris fin. L'ONU a appelé à plusieurs reprises le Parlement libanais à élire un nouveau chef de l'État au plus vite.

M. Plumbly a souligné qu'il est important que la présidence, le gouvernement et le Parlement fonctionnent pour que le pays puisse continuer à faire face aux défis auxquels il est confronté, dont les menaces terroristes, et l'accueil d'un nombre croissant de réfugiés syriens.

À cause du conflit en cours en Syrie, le Liban est devenu le pays avec la plus forte concentration de réfugiés par habitant dans le monde. Il y a actuellement plus de 1 million de réfugiés syriens au Liban, et ce chiffre augment tous les jours, ce qui met une pression considérable sur le pays.

M. Plumbly a souligné qu'il est important d'assurer que le Liban reçoit le soutien nécessaire de la communauté internationale pour pouvoir continuer à aider ces nombreuses personnes vulnérables.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Liban : de hauts responsables de l'ONU rencontrent le nouveau Premier ministre

En savoir plus





Coup de projecteur