Afghanistan : l'ONU s'inquiète de l'augmentation du nombre de victimes civils liées au conflit

La chef des droits de l’homme de la MANUA, Georgette Gagnon. Photo: Fardin Waezi / MANUA

9 juillet 2014 – Dans un rapport publié mercredi, la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a indiqué mercredi que les combats au sol entre les parties belligérantes ont fait davantage de victimes que les engins explosifs improvisés (EEI) au cours des six premiers mois de 2014.

Cette intensification de la violence signifie que le nombre d'enfants et d'autres Afghans vulnérables tués et blessés a augmenté de façon spectaculaire depuis le début de l'année.

« Il est nécessaire de redoubler d'efforts pour protéger les civils contre les conséquences du conflit et d'assurer que ceux qui se rendent coupables de tuer sans distinctions soient tenus responsables », a déclaré la chargée des questions des droits de l'homme de la MANUA, Georgette Gagnon.

Les attaques qui ne font pas de distinction entre un objectif militaire et un civil et les attaques qui ciblent délibérément des civils constituent des violations graves du droit international humanitaire et peuvent constituer des crimes de guerre.

Le rapport semestriel 2014 sur la protection des civils dans les conflits armés, préparé en coordination avec le Bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), indique que si le nombre de victimes des engins explosifs improvisés ont augmenté et atteints des niveaux sans précédent au cours de la même période en 2013, les décès et les blessures causés par des mortiers, des grenades et des armes légères ont connu une croissance spectaculaire en 2014, en particulier dans les zones où sont concentrées les populations civiles.

« La nature du conflit en Afghanistan est en train de changer en 2014 avec une escalade des affrontements dans les zones peuplées par des civils », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afghanistan et chef de la MANUA, Ján Kubis. « L'impact sur les civils, y compris les Afghans les plus vulnérables, est considérable ».

Du 1 janvier au 30 juin 2014, la MANUA a enregistré 4853 victimes civiles, soit une augmentation de 24% comparé à la même période en 2013.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afghanistan : l'ONU déplore la hausse du nombre de victimes civiles du conflit armé

En savoir plus





Coup de projecteur