Yémen : l'ONU préoccupé par le sort des civils piégés par le conflit dans le gouvernorat d'Amran

Des enfants du village de Dammaj, dans le nord du Yémen, privés de vivres et d’aide médicale. Photo: IRIN

9 juillet 2014 – Le Coordinateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Johannes Van Der Klaauw, a exprimé mercredi sa préoccupation concernant la récente escalade du conflit dans le gouvernorat d'Amran au nord de la capitale Sana'a. Plus de 200 civils, dont des femmes et des enfants auraient été tués et des milliers de personnes sont piégés dans la zone de conflit et se trouvent dans l'impossibilité de rejoindre des zones plus sûres.

« Je suis très inquiet pour la sécurité et le bien-être des civils piégés dans la zone de conflit. Toutes les parties prenantes ont la responsabilité d'assurer que les civils sont épargnés par les combats et que ceux qui sont affectés par le conflit soient capables de se rendre dans un lieu plus sûr », a déclaré M. Van Der Klaauw, dans un communiqué de presse.

Selon les informations de l'ONU, de grandes quantités de fournitures humanitaires auraient été saisi par les parties prenantes et des infrastructures civiles, dont des écoles et des hôpitaux aurait été la cible d'attaques.

« Il n'y a pas de justification pour des attaques directs contre des structures civils ou des biens humanitaires », a affirmé le Coordinateur humanitaire. « Les agences humanitaires apportent des services qui sauvent des vies, y compris en distribuant des denrées alimentaires, de l'eau et des soins médicaux. Cependant l'accès des travailleurs humanitaires a été entravé par les combats, par des barrages routiers et d'autres obstacles ».

« J'appelle toutes les parties prenantes à assurer l'accès des travailleurs humanitaires et de protéger et respecter les activités et les biens humanitaires afin de permettre que l'aide atteigne les personnes vulnérables qui en ont urgemment besoin. Je souhaite entamer un dialogue avec les parties prenantes pour assurer l'accès sans entraves le plus vite possible », a-t-il ajouté.

M. Van Der Klaauw a précisé qu'il soutient la récente déclaration du Conseiller spécial du Secrétaire général au Yémen, Jamal Benomar, qui a exhorté les parties prenantes à respecter l'accord de cessez-le-feu afin de trouver une issue pacifique au conflit ainsi que son appel pour permettre la fourniture d'aide humanitaire aux populations civiles.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Yémen : décès d'au moins 62 personnes dans une tragédie maritime en mer Rouge, selon le HCR

Aucun résultat
Aucun résultat