Soudan du Sud : Ban appelle à mettre fin au conflit dans ce pays qui fête ses trois ans depuis l'accession à l'indépendance

8 juillet 2014 – À l'occasion du troisième anniversaire de l'indépendance du Soudan du Sud, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a rappelé mardi les espoirs et les attentes du peuple du Soudan du Sud à la création de leur pays, le 9 juillet 2011. Ces espoirs ont été anéantis par le conflit qui a éclaté en décembre 2013. Des milliers de Sud-Soudanais ont été tués, et des atrocités ont été commises contre des civils.

Le chef de l'ONU a affirmé que le peuple du Soudan du Sud est la première victime de cet échec et demande l'arrêt des combats. Il vit dans des terribles conditions, leurs moyens de subsistance sont perdus et ils sont en proie à la famine, la maladie et l'insécurité. Plus de 1,3 million de personnes ont été chassées de leurs foyers et, à moins que les ressources n'arrivent et les parties coopèrent, des centaines de milliers de personnes seront confrontées au risque d'une famine dans les prochains mois.

« Le Secrétaire général rappelle aux dirigeants du Soudan du Sud qu'il s'agit d'une crise causée par l'homme. Ils ont la responsabilité et le pouvoir de l'arrêter. Il appelle à ce qu'ils soient à la hauteur des attentes de leur peuple, à déposer les armes et à retourner immédiatement à la table des négociations », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Le Secrétaire général a rassuré le peuple du Soudan du Sud que les Nations Unies sont avec eux et continueront à tout mettre en œuvre pour leur assurer une protection et leur fournir l'aide humanitaire qui est leur droit fondamental.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : la Représentante sortante de l'ONU affirme que l'ampleur de la crise fut une surprise

En savoir plus





Coup de projecteur