L'ONU établit le bilan des Objectifs du millénaire pour le développement à l'approche de la date butoir de 2015

A partir de la droite, le Président de l’Assemblée générale, John Ashe, le Président de l’ECOSO, Martin Sajdik, et le Secrétaire général Ban Ki-moon. Photo ONU/Paulo Filgueiras

7 juillet 2014 – À l'approche de la date butoir des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a présenté lundi un rapport sur l'état de réalisation des objectifs, dont plusieurs ont été réalisés ou sont près d'être réalisés, en appelant à l'adoption d'un nouveau cadre d'objectifs ambitieux et inclusifs.

À 550 jours de la date butoir, M. Ban a souligné aux participants d'une réunion de haut-niveau du Conseil économique et social que le monde se trouve à un moment historique après que plusieurs étapes importantes ont été franchies.

Selon le rapport sur les OMD de 2014, le monde a d'ores et déjà atteint l'objectif de réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté ainsi que de ceux n'ayant pas accès à une source d'eau améliorée, l'objectif de réduire les disparités entre filles et garçons et il s'est félicité de l'amélioration des conditions de vie des populations urbaines qui vivent dans des bidonvilles.

« Des réalisations remarquables dans le domaine de la lutte contre le paludisme et la tuberculose ont été atteints et d'autres objectifs importants, tel que l'accès universel au traitement du VIH et l'élimination des substances nuisibles à la couche d'ozone peuvent être atteints dans les temps », a expliqué M. Ban.

« Les OMD ont aidé à unir, inspirer et transformer et l'action combinée des gouvernements, de la communauté internationale, de la société civile et du secteur privé peut faire la différence », a-t-il ajouté.

Le rapport indique cependant que des retards sont accusés pour la réalisation d'autres objectifs, tel que la réduction de la mortalité infantile et maternelle et l'amélioration de l'accès universel à l'assainissement.

M. Ban a jugé indispensable un cadre de développement d'après 2015 qui s'appuie sur ce qui n'a pu être réalisé, mais intègre aussi des domaines non couverts par les huit OMD. Il a souligné que le monde avait beaucoup changé depuis 2000 et que le développement, la paix et la sécurité et l'état de droit n'avait jamais été aussi connecté. Notant que la bonne gestion de l'environnement est de plus en plus importante pour garantir un développement économique et social durable, le Secrétaire général a jugé urgent de limiter l'augmentation de la température mondiale et de renforcer la résilience au climat.

De son côté le Président du Conseil économique et social, M. Martin Sajdik a dit que la Communauté internationale doit prendre conscience des opportunités qui s'offrent lors de la phase finale de la détermination du programme de développement d'après 2015. Il a souhaité que ce nouveau programme soit centré sur les gens et s'appuie sur les objectifs inachevés des Objectifs du Millénaire pour le développement 2000-2015.

« Il est indispensable que ce programme s'attaque aux défis urgents dont la lutte contre la pauvreté et les inégalités », a indiqué M. Sajdik en affirmant qu'il est indispensable que les modes de consommation et de production soient parties intégrantes des objectifs de développement durable.

« Vous devez prouver l'importance de l'ECOSOC pour favoriser l'intégration harmonieuse des trois piliers du développement durable » a lancé M. Sadjik aux États membres en rappelant que le programme d'après 2015 exige un engagement de haut niveau et une action collective.

Le Président de l'Assemblée générale, John Ashe, a estimé que ces délibérations seront essentielles pour déterminer notre vision de l'avenir du développement durable. Il a dit l'importance d'assurer le contrôle du programme de développement d'après 2015 en jugeant indispensable que la Forum soit en mesure d'établir des partenariats avec les agences des Nations la société civile et les autres partenaires pertinents.

M. Ashe a déclaré que l'objectif visant à parvenir à un développement inclusif est lourd à relever, mais que le débat de haut niveau de la session de 2014 du Conseil économique et social et de la réunion ministérielle de trois jours du Forum politique de haut niveau sur le développement durable aidera à avancer.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Développement durable : l'ONU entame ses travaux pour établir un cadre institutionnel

Aucun résultat
Aucun résultat