L'ONU appelle Israéliens et Palestiniens à la retenue après la mort des trois adolescents enlevés

Des soldats israéliens à un checkpoint en Cisjordanie dans le territoire palestinien occupé. Photo: IRIN/Tom Spender

1 juillet 2014 – Après la découverte des cadavres des trois adolescents israéliens enlevés le 12 juin en Cisjordanie, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a appelé mardi Israéliens et Palestiniens à faire preuve de retenue et à éviter que la situation ne s'aggrave encore.

« Pendant la nuit, un adolescent palestinien a été tué par les forces israéliennes dans le nord de Cisjordanie, ce qui porte à sept le nombre de Palestiniens tués en Cisjordanie, y compris trois adolescents, depuis le 12 juin. Nos condoléances vont à toutes leurs familles », a dit une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, lors d'une conférence de presse à Genève.

« Aussi, la nuit dernière, au moins six Palestiniens ont été blessés par les forces israéliennes en Cisjordanie. Le HCDH a également noté une augmentation des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza et des frappes aériennes et maritimes par les forces israéliennes dans la bande de Gaza, des restrictions de mouvement supplémentaires et des violences commises par des colons en Cisjordanie », a-t-elle ajouté.

« Nous réitérons notre appel pour un strict respect du droit international par tous les acteurs concernés, afin d'éviter de nouvelles pertes en vies humaines, des blessés et un impact négatif sur les droits de l'homme. Nous exhortons toutes les parties à s'abstenir de punir des personnes pour des infractions qu'elles n'ont pas commises personnellement ou par l'imposition de sanctions collectives », a encore dit Mme Shamdasani.

S'agissant des trois adolescents israéliens tués, le HCDH a appelé à traduire en justice les auteurs de ce crime.

Lundi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné dans les termes les plus forts le meurtre des trois adolescents et appelé toutes les parties à s'abstenir de toute action qui pourrait aggraver encore une situation très tendue.

Dans une déclaration à la presse publiée mardi, le Conseil de sécurité a aussi condamné dans les termes les plus forts le meurtre des adolescents israéliens. Les membres du Conseil ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’aux peuples et aux gouvernements d’Israël et des Etats-Unis.

Le Coordonnateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a également appelé toutes les parties à éviter toute mesure pouvant exacerbée la situation. Il a dit qu’il continuait « à être profondément troublé par les déclarations de représentants du Hamas suggérant un soutien à cet acte odieux. »

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a déclaré mardi que le meurtre de ces adolescents était « un rappel tragique et terrible de l'impact que la haine absurde a sur les enfants israéliens et palestiniens. »

« Nous espérons que ces événements n'alimenteront pas davantage la violence. Nous exhortons toutes les parties à exercer la plus grande retenue, et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger tous les enfants - palestiniens et israéliens », a ajouté l'UNICEF.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Secrétaire général condamne le meurtre des trois adolescents israéliens enlevés

En savoir plus





Coup de projecteur