Accord entre le Népal et l’UNESCO sur la 2e phase du projet de restauration de Lumbini

Lumbini, lieu de naissance de Bouddha.

30 juin 2014 – L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le gouvernement du Népal ont signé lundi un accord pour mettre en oeuvre la deuxième phase du projet de restauration de Lumbini, le lieu de naissance de Bouddha qui est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1997.

Cette deuxième du projet de restauration doit durer trois ans et est financée par le gouvernement du Japon, a précisé l’UNESCO dans un communiqué de presse.

Le projet sera mis en œuvre par le bureau de l’UNESCO à Kathmandou en coopération étroite avec le Département d’archéologie et le Fonds de développement de Lumbini.

Selon l’UNESCO, la première phase du projet, qui a duré trois ans, a produit un certain nombre de résultats significatifs, notamment l’amélioration de la préservation des trois monuments les plus emblématiques de Lumbini, à savoir la Borne de pierre, la sculpture de la Nativité et la colonne d’Ashoka.

Cette initiative de conservation fait partie d’un vaste projet lancé en 2010 visant à restaurer le patrimoine de ce site historique situé à 300km au sud-ouest de la capitale Katmandou, et qui contient les ruines d’anciens monastères, un arbre sacré de Bodhi, un ancien étang de baignade, le pilier d’Ashoka et le temple de Maya Devi, avec à l’intérieur une sculpture de la Nativité et la Borne de pierre indiquant le lieu exacte de la naissance de Bouddha.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNESCO déplore le manque de progrès pour réduire le nombre d'enfants non scolarisés

En savoir plus





Coup de projecteur