Ban regrette la lenteur des progrès pour réduire la mortalité maternelle dans le monde

Une mère avec son enfant. Photo FNUAP/Sawiche Wamunza

28 juin 2014 – Alors qu'il participait samedi à une manifestation sur la santé maternelle à Nairobi, au Kenya, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a regretté la lenteur des progrès pour réduire la mortalité maternelle à travers le monde mais a salué les efforts des autorités kenyannes en la matière.

“La mortalité maternelle est l'un des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) où nous avons observé les progrès les plus lents. L'objectif OMD5 est de réduire la mortalité maternelle des trois quarts et de fournir un accès universel à la santé reproductive d'ici à 2015”, a rappelé M. Ban dans un discours lors de cette manifestation.

« Même si nous avons vu des avancées au cours des dernières années, trop de femmes meurent encore en donnant naissance ou de complications liées à la grossesse », a-t-il ajouté. « La plupart de ces décès sont évitables. C'est pourquoi nous avons lancé le projet 'Chaque femme chaque enfant' ».

« Un peu d'investissements dans des solutions simples, telles qu'une formation de base en obstétrique pour des femmes dans des villages ou bien des motos-ambulances pour des femmes se trouvant dans des zones rurales reculées, peuvent donner des résultats », a encore dit le Secrétaire général.

Il a salué le projet de la Première Dame du Kenya, Margaret Kenyatta, dont la campagne intitulée « Au-delà de zéro » peut, selon lui, réduire de manière significative les taux de mortalité maternelle au Kenya.

M. Ban a également félicité le gouvernement du Kenya pour avoir adopté une politique de services gratuits à la maternité et pour avoir alloué plus de 45 millions de dollars à la santé maternelle dans le budget 2014-2015.

Lors de son séjour à Nairobi, le Secrétaire général a également eu un entretien samedi avec le Président du Kenya, Uhuru Kenyatta. Il a exprimé sa solidarité au peuple du Kenya à la suite des récentes attaques terroristes.

Les deux dirigeants ont discuté aussi de la paix et de la sécurité dans la région, et notamment des situations en Somalie et au Soudan du Sud. Ils se sont également entretenu des questions de développement durable et d'énergies renouvelables.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Plus de 70 pays affectés par un nombre insuffisant de sages-femmes, selon l'OMS

En savoir plus


Coup de projecteur