Israéliens enlevés : l'ONU s'inquiète de la tension accrue en Cisjordanie

Des soldats israéliens fouillent une voiture palestinienne au point de passage se trouvant à la sortie de la ville de Naplouse, en Cisjordanie. Photo: Kobi Wolf/IRIN

27 juin 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé vendredi son inquiétude concernant la tension accrue en Cisjordanie à la suite des opérations israéliennes pour retrouver trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin.

« Nous suivons avec une préoccupation croissante la situation des droits humains dans le cadre des opérations actuelles des forces de sécurité israéliennes après que trois adolescents israéliens ont disparu près de la ville d'Hébron en Cisjordanie occupée, il y a plus de deux semaines », a dit le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'une conférence de presse à Genève.

La Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme, Flavia Pansieri, a rencontré cette semaine à Genève les mères des trois Israéliens disparus. Elle leur a dit qu'elle comprenait leur profonde inquiétude sur le sort de leurs fils. « Nous sommes inquiets que les trois adolescents n'aient toujours pas été localisés », a dit M. Colville. « Nous espérons leur retour immédiat. »

« Notre sympathie va également aux mères et aux proches des six Palestiniens, dont deux adolescents, qui ont été tués par les forces israéliennes, en plus des nombreux autres personnes blessées au cours des deux dernières semaines », a-t-il ajouté.

Le HCDH est « alarmé par les pertes en vies humaines, et par la forte augmentation de la tension en Cisjordanie occupée, en particulier dans et autour de Hébron, à la suite des opérations israéliennes. Nous appelons à des enquêtes rapides et approfondies, et la poursuite des auteurs dans les cas où il y a eu un usage excessif de la force. »

Depuis le 12 juin, environ 500 Palestiniens ont été arrêtés, des centaines de maisons ont été fouillées, les bureaux de médias, des universités et des organismes de protection sociale ont été perquisitionnés; au moins 13 structures palestiniennes ont été démolies et plusieurs citernes d'eau auraient été drainées ou endommagées, a précisé le porte-parole.

« Nous sommes également préoccupés par les informations faisant état de dommages sur des biens et de vols au cours de ces opérations, en particulier lors des fouilles maison par maison, et par leur effet traumatisant sur les enfants et les familles », a ajouté M. Colville. « Nous réitérons notre appel pour un strict respect du droit international par tous les acteurs concernés et nous nous joignons aux appels à la retenue. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Israéliens enlevés : l'ONU inquiète de la façon dont sont menées les opérations de recherche

En savoir plus





Coup de projecteur