Eliminer la faim d'ici 2025 : la FAO salue les objectifs ambitieux de l'Afrique

Une agricultrice au Libéria.

27 juin 2014 – Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva, a félicité vendredi les dirigeants africains réunis au Sommet de l'Union africaine à Malabo pour avoir mis la barre plus haut en matière de lutte contre la faim.

Au nombre des initiatives visant à consolider la stratégie du Programme détaillé de développement de l'agriculture africaine (PDDAA) dans le cadre de l'effort renouvelé du continent de renforcement de la sécurité alimentaire régionale figurent la protection sociale, la création du Fonds fiduciaire de solidarité pour la coopération Sud-Sud de l'Afrique pour l'Afrique – et surtout, l'engagement à éradiquer la faim chronique d'ici 2025.

Les dirigeants africains se sont engagés formellement à atteindre une série d'objectifs ambitieux pour refléter 'la vision de l'agriculture que nous voulons', notamment l'élimination de la faim d'ici 2025 et une meilleure nutrition. « Il est urgent de valoriser nos aliments locaux et traditionnels et de ranimer la question de bien manger », a déclaré M. Graziano da Silva. « Une priorité absolue est de réduire la facture des importations alimentaires et de réduire la dépendance à l'égard des importations ».

En signe d'attention renouvelée au rôle de catalyseur de l'agriculture pour l'Afrique, le Sommet de cette semaine a choisi pour thème "la transformation de l'agriculture africaine pour une prospérité commune et des moyens d'existence améliorés, en exploitant les opportunités de croissance inclusive et de développement durable" - tandis que l'Union africaine a également désigné 2014 l'Année de l'agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique.

Le Sommet marque également le 10ème anniversaire de la création du PDDAA, une coopération régionale visant à doper la productivité agricole sur tout le continent.

« Le PDDAA a été conçu, est piloté et appartient à l'Afrique », a fait remarquer M. Graziano da Silva durant une réunion du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD). « Un développement véritable et durable doit être initié de l'intérieur, et c'est précisément la tâche que s'est fixé le PDDAA », a-t-il ajouté.

Le Fonds africain de solidarité a également profité de l'occasion du Sommet pour annoncer son soutien à quatre nouveaux projets sous-régionaux pour accroître la sécurité alimentaire et la nutrition dans 24 pays africains.


News Tracker: autres dépêches sur la question

FAO : 24 pays bénéficieront de quatre nouveaux projets du Fonds africain de solidarité

En savoir plus





Coup de projecteur