La consommation mondiale de drogues dans le monde s'est stabilisée, selon l'ONU

Photo ONUDC/Ioulia Kondratovitch

26 juin 2014 – La consommation mondiale de drogues dans le monde s'est stabilisée, mais quelques 200.000 personnes sont encore victimes de décès liés à la drogue, selon un rapport de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) publié jeudi.

« A l'occasion de la Journée internationale contre l'abus et le trafic illicite de drogues, j'exhorte la communauté internationale à intensifier ses efforts pour faire face aux drogues illicites », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, dans un message à l'occasion de cette Journée, qui a coïncidé avec le lancement du rapport à Vienne.

Globalement, on estime qu'en 2012, entre 162 millions et 324 millions de personnes, ce qui correspond entre 3,5% et 7,0% de la population mondiale âgée de 15-64 ans, ont consommé une drogue illicite – principalement du cannabis, des opiacés, de la cocaïne ou des stimulants de type amphétamine - au moins une fois au cours de l'année précédente. La consommation de drogues par les utilisateurs réguliers et par ceux présentant des troubles ou une dépendance liés à cette consommation concerne entre 16 millions et 39 millions de personnes.

Alors que l'Internet continue d'être utilisé pour le trafic de drogues et le commerce illicite de précurseurs chimiques, l'utilisation du 'réseau noir' n'a cessé de croître, indique le rapport. Le 'réseau noir' constitue un marché virtuel, qui est inaccessible en faisant une recherche sur le web, et où il est difficile pour les forces de l'ordre d'identifier les propriétaires de sites web et les utilisateurs, alors que leurs identités restent cachées au moyen de méthodes sophistiquées de dissimulation.

Le démantèlement d'un site de ce 'réseau noir', la "Route de la Soie", a montré que le site avait dégagé des recettes d'environ 1,2 milliard de dollars pour deux à cinq ans d'exploitation.

A l'occasion du lancement du rapport à Vienne, le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, a appelé à mettre davantage l'accent sur la santé et les droits humains de tous les utilisateurs de drogue, et en particulier ceux qui s'injectent des drogues et vivent avec le VIH.

« Il reste de sérieuses lacunes dans la prestation de services. Au cours des dernières années, seulement un usager de drogues sur six dans le monde a eu accès chaque année à des services de traitement de la dépendance à la drogue », a-t-il dit.

Le chef de l'ONUDC a estimé qu'un succès durable dans la lutte contre la drogue nécessite un engagement international ferme.

Selon M. Fedotov, les substances contrôlées devraient être plus largement disponibles à des fins médicales, notamment l'accès aux médicaments contre la douleur, tout en empêchant leur utilisation abusive et le détournement à des fins illicites.

Pour la troisième année consécutive, l'Afghanistan, où se trouvent les plus vastes cultures de pavot dans le monde, a vu une augmentation de la superficie cultivée, passant de 154.000 hectares en 2012 à 209.000 hectares en 2013. Le Myanmar a également vu une expansion des cultures de pavot, mais de manière moins prononcée.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Jan Eliasson appelle à davantage de coopération dans lutte contre la drogue

En savoir plus





Coup de projecteur