L'UNESCO déplore le manque de progrès pour réduire le nombre d'enfants non scolarisés

Des enfants centrafricains. Photo: UNICEF

26 juin 2014 – Environ 58 millions d'enfants de 6 à 11 ans ne sont toujours pas scolarisés à travers le monde, soit une faible amélioration générale depuis 2007, selon un nouveau document d'orientation de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

« Après les informations récentes sur la diminution de l'aide en faveur de l'éducation, l'absence de progrès sur la voie de la réduction du nombre d'enfants non scolarisés confirme nos appréhensions : il n'y a aucune chance que les pays atteignent l'objectif de l'éducation primaire universelle d'ici à 2015 », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, qui a présenté ces données lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

« Face à ce constat, nous ne pouvons pas rester sans agir. Nous devons sonner l'alarme et mobiliser la volonté politique afin de nous assurer que le droit à l'éducation de tous les enfants sera respecté », a-t-elle ajouté.

Mme Bokova se trouvait à Bruxelles pour une conférence organisée par le Partenariat mondial pour l'éducation et dans le cadre de laquelle les donateurs et les pays devaient renouveler leur engagement visant à ce que tous les enfants aillent à l'école et acquièrent des connaissances.

Produites par l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU), les nouvelles données relatives aux enfants non scolarisés montrent que - si la tendance se confirme-, il est probable qu'environ 43% des enfants non scolarisés – 15 millions de filles et 10 millions de garçons – n'iront jamais à l'école.

L'absence de progrès mondiaux est principalement due à la forte hausse des populations en Afrique subsaharienne, région qui abrite désormais plus de 30 millions d'enfants non scolarisés. La plupart de ces enfants n'iront jamais à l'école et ceux qui sont scolarisés risquent d'abandonner leurs études. Dans cette région, plus d'un enfant sur trois qui a commencé à être scolarisé en 2012 quittera l'école avant d'atteindre la dernière année du primaire.

Le document révèle également de graves lacunes en ce qui concerne l'éducation des enfants de 12 à 15 ans. Au plan mondial, 63 millions d'adolescents n'étaient pas scolarisés en 2012. Bien que les chiffres aient baissé de près de deux tiers depuis 2000, en Asie du Sud et de l'Ouest, la région abrite la population d'adolescents non scolarisés la plus importante du monde, soit 26 millions. L'Afrique subsaharienne abrite 21 millions d'adolescents non scolarisés et si la tendance actuelle se confirme, leur nombre ne cessera pas d'augmenter.

Le document de l'UNESCO souligne toutefois qu'un changement positif est possible : 17 pays ont en effet réussi en près d'une décennie à réduire le nombre d'enfants non scolarisés de près de 90%. Au Népal, par exemple, entre 2000 et 2013, le nombre d'enfants non scolarisés est passé de 24 à 1%. Pendant la même période, au Maroc, la population d'enfants non scolarisés a baissé de 96%.

Ces pays ont investi dans des mesures positives : suppression des droits de scolarité ; transferts sociaux en espèces ; plus grande attention accordée aux minorités ethniques et linguistiques ; augmentation des dépenses d'éducation ; amélioration de la qualité de l'éducation.

« Ces pays sont confrontés à des circonstances très différentes mais partagent tous la volonté politique d'apporter de réels changements dans le domaine de l'éducation, » a déclaré Irina Bokova. « Bien qu'ils aient réalisé des progrès considérables, leur tâche est loin d'être achevée : ils doivent à présent s'assurer que tous les enfants terminent leurs études et acquièrent les compétences nécessaires mener une vie productive et en bonne santé. Cependant, d'autres pays peuvent aujourd'hui s'inspirer de leurs expériences : ils montrent qu'il est possible de réaliser de réels progrès et il est de notre devoir de continuer à déployer nos efforts dans cette direction. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Journée de l'enfant africain : l'ONU appelle à l'éducation universelle, gratuite et obligatoire

En savoir plus





Coup de projecteur