Afghanistan : l'ONU prend note de la démission d'un responsable électoral

Des agents électoraux en Afghanistan aident un électeur lors du second tour du scrutin présidentiel le 14 juin 2014. Photo MANUA/Shamsudding Hamedi

23 juin 2014 – La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a pris note lundi de la démission du chef du secrétariat de la Commission électorale indépendante (CEI) en Afghanistan, Zia-ul-Haq Amarkhil.

« La MANUA reconnaît cette démission comme une étape qui permet de protéger la transition politique historique de l'Afghanistan », a dit la Mission dans un communiqué de presse.

La Mission reconnaît également avec satisfaction que la décision du chef du secrétariat de la CEI met les intérêts nationaux avant les intérêts personnels et cherche à éliminer toute cause de méfiance dans le processus électoral.

Selon la MANUA, l'expérience professionnelle de M. Amarkhil a permis de garantir que, durant son mandat à la tête du secrétariat de la CEI, cette élection présidentielle a été mieux préparée que les précédentes, ce qui a été reconnu par les groupes d'observateurs nationaux et internationaux.

Suite à cette démission, la MANUA a appelé les candidats à l'élection présidentielle à pleinement réintégrer le processus électoral, à coopérer avec les institutions électorales et à respecter leurs décisions.

« La MANUA continuera de soutenir le processus électoral afghan, qui fait partie du processus démocratique choisi par le peuple afghan comme moyen d'établir un nouveau gouvernement légitime et qui reflète la volonté de la majorité des électeurs afghans ayant participé », ajoute le communiqué.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afghanistan : la Mission de l'ONU appelle les candidats à respecter le processus électoral

En savoir plus





Coup de projecteur