Syrie : Ban condamne une attaque meurtrière contre un camp de déplacés

Deux filles scolarisées dans une école soutenue par l’UNICEF à Homs en Syrie. Photo: UNICEF/Shehzad Noorani

19 juin 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a vivement condamné jeudi la poursuite des bombardements, des attaques aériennes et de l'utilisation de barils de pétrole remplis d'explosifs par le gouvernement syrien.

Le Secrétaire général a en particulier condamné l'attaque ayant visé le 18 juin un camp improvisé pour personnes déplacées dans le sud de la Syrie et qui aurait tué plus de 50 personnes, dont un certain nombre de femmes et d'enfants.

« Le Secrétaire général réitère sa condamnation de l'usage aveugle d'armes contre des civils, ce qui est contraire au droit international humanitaire et aux droits de l'homme. Tous les civils doivent être protégés en toutes circonstances », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général appelle à nouveau toutes les parties syriennes à mettre fin à la violence et à se concentrer sur une solution politique et pacifique au conflit », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : la Commission d'enquête indépendante affirme que l'impunité est généralisée

En savoir plus





Coup de projecteur