Les emplois décents pour les jeunes sont une des clés de l'avenir, affirme Ban

Un jeune Timorais lit un journal. Photo ONU/Martine Perret

18 juin 2014 – Lors d'un dialogue sur l'emploi des jeunes au siège de l'Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rappelé mercredi que le chômage des jeunes était l'un des plus grand défis de l'époque actuelle.

« Aussi bien dans les pays riches et pauvres, les taux du chômage des jeunes est considérablement plus élevé que celui des adultes, et bien sûr le manque d'emplois est uniquement le sommet de l'iceberg », a déclaré M. Ban lors de cette réunion au siège de l'OIT. « De nombreux jeunes sont bloqués dans des emplois précaires mal rémunérés, dans le secteur informel, sans accès à la protection sociale ».

« Beaucoup d'autres se rendent compte que leur éducation ne leur a pas fourni les outils nécessaires pour accéder au marché du travail », a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a souligné que l'emploi des jeunes est une des priorités de son agenda. L'ONU travaille sur la mise en œuvre d'un plan d'action sur les jeunes dont l'un des objectifs est de renforcer la coopération pour l'éducation et la formation professionnelle des jeunes.

M. Ban a appelé les gouvernements à investir davantage dans les initiatives pour l'emploi des jeunes en expliquant que le secteur privé est le moteur pour réaliser des progrès dans ce domaine. Il a également exhorté les syndicats, les organisations patronales et les entreprises à « autonomiser les jeunes dans leurs organisations et à s'engager avec les organisations de jeunesse. »

« Nous avons besoin de stratégies innovantes et solides qui s'adressent à des groupes spécifiques, tels que les jeunes handicapés et les jeunes femmes ou encore de soutenir les jeunes qui portent des projets de création d'emploi », a indiqué M. Ban.


News Tracker: autres dépêches sur la question

OIT : la faible reprise économique ne touche pas l'emploi

En savoir plus






Coup de projecteur