Iraq : l'ONU s'inquiète des risques de violences intercommunautaires de grande ampleur

Des civils iraquiens qui ont fui la ville de Mossoul. Photo: HCR/R. Nuri

17 juin 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est déclaré mardi inquiet des risques de violences intercommunautaires de grande ampleur en Iraq et a encouragé les autorités iraquiennes à avoir un dialogue inclusif avec toutes les communautés du pays.

« Je suis profondément préoccupé par la détérioration rapide de la situation sécuritaire en Iraq, notamment les informations faisant état d'exécutions sommaires par l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL) », a dit M. Ban lors d'une conférence de presse à Genève.

« Il y a un véritable risque de davantage de violences intercommunautaires à grande échelle, sur le territoire iraquien et au-delà de ses frontières », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a une nouvelle fois encouragé « tous les dirigeants iraquiens – politiques, militaires, religieux et communautaires – à s'assurer que leurs partisans évitent des actes de représailles. »

M. Ban a dit qu'il avait exhorté le gouvernement, notamment le Premier ministre Nouri Al-Maliki, à avoir un dialogue inclusif. « Un dialogue inclusif est un élément clé d'une bonne gouvernance et d'un bon leadership dans tous les pays », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a indiqué qu'il avait parlé au téléphone avec M. Maliki la semaine dernière et avec d'autres dirigeants de la région, dont la Turquie et l'Iran.

« J'espère qu'avec le soutien des pays de la région et de la communauté internationale au sens large, nous serons en mesure d'aider le gouvernement iraquien à rétablir la paix et la stabilité dans son pays », a dit le Secrétaire général.

De son côté, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Nickolay Mladenov, s'est félicité mardi de la certification des résultats des élections législatives du 30 avril par la Cour suprême fédérale.

« Maintenant que les résultats des élections ont été certifiés, il est impératif que le Conseil nouvellement élu des représentants se réunisse et assure la continuité du processus politique sur la base de la Constitution », a déclaré M. Mladenov dans un communiqué de presse.

« J'encourage les dirigeants politiques de l'Iraq à se réunir rapidement et à se mettre d'accord sur un plan national de sécurité face à la menace terroriste, et sur une série d'initiatives politiques et sociales inclusives qui doivent avoir le soutien de toutes les communautés du pays. L'Organisation des Nations Unies est prête à faciliter ce processus », a-t-il ajouté.

Pour sa part, la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déclaré mardi redouter que le patrimoine culturel ne fasse l'objet de pillages et de destructions, comme cela s'est déjà produit il y a quelques années en Iraq et, plus récemment, au cours des tragiques événements en Syrie.

« J'appelle tous les Iraquiens à faire front pour protéger le patrimoine culturel de leur pays. Il est un témoignage unique de l'humanité, des origines de notre civilisation et de la coexistence interethnique et interreligieuses. Il constitue un élément clé pour la résilience et la construction d'un avenir meilleur », a déclaré Mme Bokova.

Dans la situation actuelle, la prise pour cible et l'utilisation militaire des monuments et des sites, le pillage et le trafic illicite des biens culturels sont les principales menaces qui pèsent sur le patrimoine culturel.

« J'appelle tous les acteurs à éviter toute forme de destruction du patrimoine culturel, notamment des sites religieux. Leur destruction intentionnelle est un crime de guerre et un coup porté à l'identité et à l'histoire du peuple iraquien. Leurs auteurs doivent être tenus pour responsables de leurs actes », a dit Mme Bokova. « J'exhorte les dirigeants et les communautés iraquiens à sauvegarder le patrimoine culturel de leur pays. L'UNESCO est disposée à aider le peuple iraquien dans cet effort ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : le Secrétaire général appelle à éviter les représailles

En savoir plus






Coup de projecteur