Journée de l'enfant africain : l'ONU appelle à l'éducation universelle, gratuite et obligatoire

Photo UNICEF

16 juin 2014 – À l'occasion de la Journée de l'enfant africain, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour l'éducation, Gordon Brown, a appelé lundi la communauté internationale à se rappeler des lycéennes enlevées à Chibok au Nigéria et a salué la mobilisation des jeunes du monde entier pour le respect du droit à l'éducation.

« Des milliers de personnes sont unies autour d'une cause : des écoles sûres pour les filles et les garçons », a déclaré M. Brown dans son message pour la Journée, dont le thème cette année est l'éducation gratuite et obligatoire pour tous les enfants en Afrique.

« Alors que la communauté internationale n'a pas réussi à assurer la sécurité dans les écoles, les jeunes exigent l'accès à l'éducation de qualité et en sécurité pour tous les enfants du monde », a-t-il ajouté. « Nous sommes solidaires avec les filles de Chibok dans le nord du Nigéria et tous ceux dans le monde qui sont mobilisés dans cette lutte ».

Des rebelles du groupe islamiste de Boko Haram ont enlevé plus de 200 jeunes filles de leur école dans Chibok dans l'Etat de Borno le 14 avril.

L'ONU a appelé à plusieurs reprises à des efforts concertés pour lutter contre l'insurrection dans le nord-est du Nigéria, et a réitéré son soutien aux efforts déployés par le gouvernement nigérian pour obtenir la libération des écolières.

La Journée de l'Enfant africain commémore la mémoire d'élèves tués le 16 juin 1976 à Soweto, en Afrique du Sud, alors qu'ils manifestaient contre la qualité inférieure de l'éducation des élèves noirs au temps de l'apartheid et pour exiger le respect du droit à l'enseignement dispensé dans leur propre langue.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L’aide à l’éducation en baisse de 10% depuis 2010, selon l’UNESCO

En savoir plus






Coup de projecteur