Afghanistan : l'ONU condamne la mutilation de 11 électeurs par les talibans

Des femmes à Kaboul votent au second tour de l’élection présidentielle. Photo MANUA

16 juin 2014 – La Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné dimanche la mutilation de 11 citoyens afghans dans la province de Herat dans l'ouest du pays. Les victimes ont affirmé que des combattants talibans ont coupé leur index pour les punir d'avoir voté.

« Comme des millions de leurs compatriotes, ces Afghans ont exercé leur droit fondamental à déterminer la voie à suivre pour l'avenir de leur pays en votant et non par la violence et l'intimidation. Avec leur vote, ils ont déjà battu ceux qui font la promotion de la terreur et de la violence », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général en Afghanistan, Jan Kubis, dans un communiqué de presse.

« Ces actes abominables contre des civils afghans sont une manifestation de l'impuissance et du désespoir des criminels, qui savent qu'ils ont perdu le soutien du peuple afghan », a-t-il ajouté.

De son côté, la Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a félicité ce weekend le peuple afghan pour le bon déroulement du second tour de l'élection présidentielle samedi. Selon lui, cela montre la détermination des Afghans à décider l'avenir de leur pays en rejetant la violence et l'intimidation.

« Le Secrétaire général salue la performance des forces de sécurité afghanes et de ceux qui ont participé à l'organisation du scrutin de samedi, dont la Commission électorale indépendante et les milliers d'observateurs. Les institutions électorales doivent maintenant compter et statuer sur le vote de façon impartiale, transparente et efficace », a indiqué le porte-parole de M. Ban.

Le chef de l'ONU a également encouragé les candidats et leurs soutiens à respecter le processus électoral et le mandat des institutions électorales au cours des semaines à venir, qui seront déterminantes pour l'unité de l'Afghanistan.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La MANUA appelle les Afghans à se mobiliser pour le deuxième tour de l'élection présidentielle

En savoir plus





Coup de projecteur