Guinée-Bissau : le PNUD distribue un million de moustiquaires pour lutter contre le paludisme

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide sont cruciales dans la lutte contre le paludisme. Photo IRIN/Wendy Stone

12 juin 2014 – Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a annoncé jeudi qu'il s'apprêtait à envoyer un million de moustiquaires en Guinée-Bissau, dans le cadre d'une vaste campagne de sensibilisation pour aider les collectivités à lutter contre le paludisme, une maladie transmise principalement par les moustiques.

« Les moustiquaires traitées à l'insecticide constituent la barrière la plus efficace contre le paludisme. Dans les régions éloignées, elles peuvent tout simplement faire la différence entre la vie et la mort », a déclaré le Coordonnateur résident des Nations Unies et Représentant résident du PNUD en Guinée-Bissau, Gana Fofang, dans un communiqué de presse.

Financé par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, l'effort d'un montant de 5,8 millions de dollars devrait permettre de continuer à réduire le nombre de décès liés au paludisme, lequel avait déjà diminué de 1.400 par an en 2003 à 400 en 2012. Environ 47% de ces décès surviennent chez les enfants de moins de cinq ans.

Utilisables sur une période de trois ans, les moustiquaires repoussent ou tuent les moustiques qui viennent s'y poser. Ils se sont révélés extrêmement efficaces, réduisant d'environ 50% les cas de paludisme.

Dans le cadre de la campagne, 2.100 bénévoles ont visité près de 500.000 ménages dans les 11 régions du pays, les informant de la distribution, et leur expliquant comment les filets doivent être mis en place. Des messages de sensibilisation seront diffusés pendant deux semaines sur 24 stations de radio et à la télévision nationale, tandis que les opérateurs de télécommunications enverront des messages texte à leurs abonnés.

L'effort coïncide avec le lancement, par la star du football ivoirienne Didier Drogba, d'une vidéo d'animation racontant l'histoire de sa vie dans un pays touché par le paludisme, et attirant l'attention sur la maladie.

Le PNUD a mené le recensement, enregistré les ménages ciblés, acheté les moustiquaires, embauché des entreprises locales pour les transporter et travaillera avec des infirmières et des bénévoles pour les distribuer dans 1.600 localités.

Formés par le PNUD, les bénévoles se rendront une nouvelle fois dans les foyers une fois la distribution terminée pour s'assurer que les moustiquaires sont correctement utilisées.

Grâce au programme, des tests auront lieu sur l'ensemble du territoire national pour l'année à venir et des médicaments fortement subventionnés seront fournis pour les femmes, hommes et enfants infectés.

Les partenaires de cette campagne comprennent le Ministère de la santé, le Programme anti-paludisme du pays (PNLP), le Bureau d'appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), les Volontaires des Nations Unies, le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Croix-Rouge, MTN, Orange, et la Banque de l'Afrique de l'Ouest (BAO).

La Guinée-Bissau compte parmi les plus faibles indicateurs de développement humain au monde, avec une espérance de vie de 48,6 ans et seulement 2,3 années de scolarisation moyennes par habitant.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Journée contre le paludisme : l'ONU appelle à poursuivre les efforts

En savoir plus




Coup de projecteur