L'ONU condamne l'escalade de la violence en Iraq où plusieurs villes sont tombées aux mains d'insurgés

Des Iraquiens déplacés de Mossoul arrivent dans la région du Kurdistan. Photo: HCR/I. Colijn

11 juin 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont vivement condamné mercredi les récents développements en Iraq, où l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL), un groupe rebelle islamiste, s'est emparé de plusieurs villes, dont Mossoul, entraînant la fuite de dizaines de milliers de civils.

« Le Secrétaire général condamne fermement la recrudescence de la violence en Iraq entre les mains de groupes terroristes, dont l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL), qui auraient pris le contrôle des villes de Mossoul, Tuz Khourmatu, Beiji et Tikrit. Il ne faut pas permettre au terrorisme de réussir à défaire les progrès vers la démocratie en Iraq », a dit le porte-parole de M. Ban dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général exhorte la communauté internationale à être unie et à montrer sa solidarité envers l'Iraq alors que le pays est confronté à ce grave défi en matière de sécurité. Il appelle au plein respect du droit humanitaire et des droits de l'homme dans les efforts de lutte contre le terrorisme et la violence en Iraq », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général et le Conseil de sécurité ont vivement condamné l'enlèvement de diplomates turcs à Mossoul, alors que la ville est tombée aux mains de l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL).

« J'ai été choqué d'apprendre que des terroristes ont kidnappé le Consul général de Turquie et d'autres diplomates qui travaillent à Mossoul », a dit M. Ban en préambule d'un discours lors du lancement du premier portail web d'appui aux victimes du terrorisme au siège des Nations Unies à New York.

« C'est absolument inacceptable. En tant que Secrétaire général des Nations Unies, je condamne dans les termes les plus forts une telle attaque terroriste contre des diplomates », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a exhorté le gouvernement d'Iraq, les pays de la région et la communauté internationale à faire tout leur possible pour que les diplomates soient libérés sains et saufs dès que possible.

Selon la presse, les insurgés qui se sont emparés de Mossoul ont attaqué le consulat de Turquie et retiennent 48 citoyens turcs, dont le Consul général.

Dans une déclaration à la presse, le Conseil de sécurité a également condamné les récents évènements à Mossoul, et notamment l'enlèvement de diplomates turcs.

"Les membres du Conseil ont fortement dénoncé la prise d'otages au Consulat de Turquie et insistent sur la libération immédiate de tous les employés", déclare le Conseil dans ce communiqué.

Le Conseil de sécurité s'est également dit très préoccupé du sort "des centaines de milliers de personnes qui ont fui pour trouver refuge dans d'autres zones d'Iraq." Il a salué l'annonce par le gouvernement iraquien d'une réunion d'unité nationale pour rassembler toute la population d'Iraq afin de combattre les menaces terroristes.

De son côté, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué avoir reçu des informations des autorités iraquiennes selon lesquelles des dizaines milliers de familles avaient fui Mossoul vers la région du Kurdistan iraquien.

Environ 100.000 personnes déplacées sont arrivées à Erbil, la capitale du Kurdistan, où le HCR installe des tentes. Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et des partenaires fournissent de l'eau et des sanitaires. Environ 200.000 autres personnes ont fui vers Dohuk, où les agences onusiennes et les partenaires humanitaires préparent la distribution de nourriture, d'eau et d'abris.

Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), la nouvelle vague de déplacements en provenance de Mossoul exacerbe une crise de déplacement déjà grave dans la région. Depuis janvier, des centaines de milliers de personnes ont été déplacées par des affrontements dans la province d'Anbar.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : l'ONU très préoccupée par la situation à Mossoul tombée aux mains d'insurgés

En savoir plus





Coup de projecteur