L'ONU veut des opérations de maintien de la paix plus mobiles et plus souples

Des Casques bleus des Nations Unies en République démocratique du Congo. Photo: MONUSCO

11 juin 2014 – A l'occasion d'un débat au Conseil de sécurité mercredi sur les tendances dans le domaine du maintien de la paix, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a estimé que les missions de maintien de la paix de l'ONU devraient être à l'avenir plus mobiles, plus souples et plus adaptables pour faire face à l'évolution d'un environnement devenu plus complexe.

« Les opérations de maintien de la paix de l'ONU opèrent de plus en plus dans des endroits où il n'y a pas de paix à maintenir. Nous observons des niveaux élevés de violence au Darfour, au Soudan du Sud, au Mali, en République centrafricaine et dans l'est de la République démocratique du Congo, où plus des deux tiers de notre personnel militaire, policier et civil sont déployés », a noté M. Ban dans un discours devant les membres du Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général a également noté que certaines opérations de maintien de la paix de l'ONU sont autorisées en l'absence de parties au conflit clairement identifiables ou de processus politique viable.

« Au Mali, il n'y avait pas d'accord global en place et la situation reste précaire. En République centrafricaine, alors qu'il y avait un cadre politique pour la transition, le processus a été sérieusement fragilisé par la violence intercommunautaire. Au Soudan du Sud, le conflit est réapparu », a souligné M. Ban.

« Les opérations de maintien de la paix de l'ONU opèrent de plus en plus dans des environnements plus complexes avec des menaces asymétriques et non conventionnelles », a-t-il ajouté.

Selon le Secrétaire général, « une discussion plus large est nécessaire pour savoir comment le maintien de la paix devrait s'adapter aux nouvelles exigences et quelles sont les capacités et ressources nécessaires pour s'adapter. » « Nous devons aussi nous demander quelles sont les limites du maintien de la paix et si c'est toujours le meilleur outil », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a précisé qu'il avait demandé au Secrétariat de l'ONU de travailler sur une revue du maintien de la paix de l'ONU. « Le maintien de la paix va devoir devenir plus mobile, plus souple et plus adaptable », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le chef des opérations de maintien de la paix en visite au Soudan du Sud

En savoir plus





Coup de projecteur