L’aide à l’éducation en baisse de 10% depuis 2010, selon l’UNESCO

Des enfants apprennent l’anglais dans une école soutenue par l’UNICEF à Daraa, en Syrie. Photo: UNICEF Syrie/2013/Kanawati

11 juin 2014 – L’aide à l’éducation est en nette baisse : elle a chuté d’un peu plus de 6% entre 2010 et 2011, et de 3% en 2012. L’éducation de base, qui permet aux enfants d’acquérir des compétences et des connaissances de base, reçoit maintenant le même montant d’aide qu’en 2008, selon un nouveau rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Tout juste un an avant la date limite pour la réalisation des objectifs de « l’Education pour Tous », 57 millions d’enfants et 69 millions d’adolescents ne sont pas scolarisés à travers le monde.

Ces nouveaux chiffres sont publiés avant une conférence de donateurs prévue à Bruxelles les 25 et 26 juin, au cours de laquelle les bailleurs de fonds sont invités à lever 3,5 milliards de dollars pour l’éducation dans les pays les plus pauvres.

« Quand tant de filles et de garçons ne sont toujours pas scolarisés, la baisse continue des fonds pour l’éducation est un motif de grave préoccupation », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova. « Accroître le soutien externe à l’éducation est un impératif éthique et de développement. Nous savons la différence qu’une aide bien ciblée peut apporter pour aider les pays à faire d’une éducation de qualité une priorité. »

Le rapport montre que l’aide est toujours vitale pour de nombreux pays, représentant plus d’un quart des dépenses publiques d’éducation dans 12 pays. Pourtant, avec la baisse de 10% des flux d’aide au secteur, bien plus que la baisse de 1% des niveaux d’aide en général, les bailleurs de fonds ont clairement cessé de faire de l’éducation une priorité de développement.

« Cette baisse inquiétante de l’aide intervient dans un contexte de déficit de financement annuel de 26 milliards de dollars pour l’éducation. A moins que cette tendance négative ne soit inversée, la probabilité d’atteindre les objectifs mondiaux en matière d’’éducation est mise en grand danger – encore plus si de nouveaux objectifs en matière d’éducation sont fixés pour 2030 », a déclaré le Directeur du Rapport mondial de suivi de ’l’Education pour tous’, Aaron Benavot. « Avec une aide se montrant si incertaine, les gouvernements doivent de toute urgence améliorer leur financement interne, y compris par une meilleure gestion de leurs systèmes fiscaux, afin de ne pas mettre le développement de leur pays en danger. »

Les coupes frappent durement les pays qui sont les plus éloignés des objectifs en matière d’éducation. En Afrique subsaharienne, où se trouvent plus de la moitié des enfants non scolarisés dans le monde, l’aide à l’éducation de base a chuté entre 2010 et 2011, et a stagné entre 2011 et 2012. Depuis 2010, 12 pays africains ont vu des coupes de 10 millions de dollars ou plus dans leur aide à l’éducation de base.

Les deux pays ayant connu les plus importantes réductions de l’aide à l’éducation de base entre 2010 et 2012 ont été l’Inde et le Pakistan, même si ces deux pays font partie des cinq premiers pays au monde avec le plus d’enfants non scolarisés.

L’aide à l’éducation de base pour les pays à faible revenu a légèrement repris en 2012 par rapport à la baisse ressentie en 2011, mais les niveaux sont toujours inférieurs à ce qu’ils étaient en 2010. Vingt-deux pays à faible revenu ont reçu moins d’aide pour l’éducation de base que deux ans auparavant.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La FAO appelle à restaurer de toute urgence la santé des océans

Aucun résultat
Aucun résultat