L'Envoyée spéciale du HCR Angelina Jolie appelle à la fin de la violence sexuelle dans les conflits

L’Envoyée spéciale du HCR, Angelina Jolie avec des réfugiés syriens lors d’une visite en Jordanie en juin 2013. Photo HCR/O. Laban-Mattei

10 juin 2014 – L'Envoyée spéciale du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et actrice américaine, Angelina Jolie, a appelé mardi à une action concertée pour mettre fin une fois pour toutes à l'utilisation du viol et la violence sexuelle comme arme de guerre.

« C'est un mythe que le viol est une partie inévitable du conflit », a déclaré Mme Jolie lors d'un Sommet mondial pour éliminer la violence sexuelle dans les conflits, qui s'est ouvert aujourd'hui à Londres, au Royaume-Uni, et qui réunit plus de 900 experts, des organisations non-gouvernementales et des organisations internationales du monde entier.

Le sommet de trois jours vise à créer un élan contre la violence sexuelle dans les conflits et pour une action concrète ayant un impact pour les gens sur le terrain.

« Il s'agit d'une arme de guerre, visant des civils. Cela n'a rien à voir avec le sexe, et tout à voir avec le pouvoir. Elle est faite pour torturer et humilier des personnes innocentes, souvent de très jeunes enfants », a souligné Mme Jolie.

Mme Jolie a affirmé que le sujet du viol comme arme de guerre a été tabou pendant trop longtemps. « C'est un crime qui perdure à cause du silence et du déni. La stigmatisation nuit aux victimes, il provoque des sentiments de honte et se nourrit de l'ignorance ».

« Mais surtout, le silence et le déni permet aux violeurs d'échapper aux poursuites », a-t-elle ajouté, en soulignant qu'il est nécessaire de rompre avec cette culture de l'impunité.

« Nous avons besoin de volonté politique, et nous devons traiter ce sujet comme une priorité. Il faut un réel engagement à poursuivre les auteurs de ces crimes, et pour assurer le financement d'une protection adéquate pour les personnes vulnérables, et aider les pays les plus touchés. Nous devons assurer que la sensibilisation à ce problème soit intégrée dans la formation de toutes les armées, des forces de maintien de la paix et de police », a indiqué Mme Jolie.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La FAO appelle à restaurer de toute urgence la santé des océans

En savoir plus





Coup de projecteur