L'ONU salue l'annonce d'un nouveau gouvernement palestinien de consensus

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo: ONU/Rick Bajornas

3 juin 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est félicité mardi de l'annonce la veille par le Président palestinien Mahmoud Abbas de la formation d'un nouveau gouvernement de consensus national dirigé par le Premier ministre Rami Hamdallah.

« L'Organisation des Nations Unies a longtemps souligné la nécessité de progresser vers l'unité palestinienne, conformément aux résolutions existantes, dans le cadre de l'Autorité palestinienne et des engagements de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Le Secrétaire général prend note des assurances renouvelées hier par le Président Abbas que le gouvernement continuera de respecter les engagements concernant la reconnaissance d'Israël, la non-violence et le respect des accords antérieurs », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général note également que l'Organisation de libération de la Palestine restera responsable des négociations de paix avec l'État d'Israël, un engagement réaffirmé par le Président Abbas, et espère que de nouvelles possibilités de progrès vers une solution à deux Etats émergeront bientôt », a-t-il ajouté.

Selon le porte-parole, l'ONU se tient prête à apporter son plein soutien au nouveau gouvernement dans ses efforts pour réunir la Cisjordanie et la bande de Gaza, conformément à l'accord sur l'unité inter-palestinienne du 23 avril, sous une seule autorité palestinienne légitime, notamment en s'attaquant aux sérieux problèmes politiques, sécuritaires, humanitaires et économiques à Gaza, et en organisant des élections attendues depuis longtemps.

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a discuté de ces questions avec le Premier ministre Hamdallah lors d'une réunion mardi.

« Le Secrétaire général compte sur une approche constructive par les intervenants régionaux et espère que la communauté internationale maintiendra son soutien au développement de l'économie palestinienne et à la paix israélo-palestinienne », a encore dit le porte-parole.

Selon la presse, le nouveau gouvernement palestinien sera dirigé est constitué de personnalités indépendantes et de technocrates. Composé de 17 ministres, dont 5 de Gaza, c'est un exécutif de transition qui a pour mission prioritaire de préparer des élections présidentielle et législatives d'ici à la fin de l'année.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le processus de paix israélo-palestinien reste dans l'impasse, selon l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur