Liban : le Conseil de sécurité invite à ce que l'élection présidentielle se tienne sans retard

Le Conseil de sécurité. Photo: ONU

29 mai 2014 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a déploré jeudi que l'élection d'un nouveau Président du Liban n'ait pas eu lieu dans les délais fixés par la Constitution et a invité le gouvernement à faire en sorte que l'élection présidentielle se tienne sans retard.

Dans une déclaration adoptée par les membres du Conseil, le Conseil de sécurité a également réaffirmé qu'il prêtait son plein concours au gouvernement libanais « afin qu'il s'acquitte de ses fonctions durant cette période de transition conformément à la Constitution, jusqu'à l'élection du nouveau Président. »

« Le Conseil espère que les autorités libanaises continueront de coopérer avec la communauté internationale, en particulier le Groupe international d'appui, en vue de mobiliser un soutien en faveur du Liban », poursuit la déclaration. « Il réaffirme qu'une assistance internationale soutenue est nécessaire pour aider le pays à faire face aux problèmes qu'il rencontre sur les plans économique, humanitaire et en matière de sécurité et à honorer ses obligations internationales. »

Les membres du Conseil ont invité tous les Libanais à protéger l'unité nationale face aux atteintes à la stabilité du pays.

Selon la presse, le mandat du Président Michel Sleiman a expiré samedi 24 mai à minuit. Malgré cinq convocations ces deux derniers mois pour choisir un nouveau président, le Parlement libanais n'a pas réussi à le faire faute de quorum ou de majorité requise. Le Liban a déjà été sans Président en 1988 et en 2007. Le gouvernement assumera les pouvoirs exécutifs jusqu'à l'élection d'un nouveau Président par le Parlement.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Liban : Ban Ki-moon regrette l'incapacité du Parlement à élire un nouveau Président

En savoir plus





Coup de projecteur