Le Conseil de sécurité proroge d'un an la Mission de l'ONU en Somalie

Le Conseil de sécurité. Photo: ONU

29 mai 2014 – Le Conseil de sécurité a prorogé jeudi pour une période de 12 mois le mandat de la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM), suivant la recommandation du Secrétaire général dans son dernier rapport sur ce pays.

Ban Ki-moon soulignait qu'« à l'approche du premier anniversaire de la MANUSOM, l'ONU est aujourd'hui bien placée pour aider le Gouvernement fédéral à concrétiser ses priorités et continuer à offrir ses bons offices afin de faciliter le processus politique ».

Les tâches confiées à la MANUSOM par le Conseil de sécurité sont, notamment, d'« offrir les bons offices de l'ONU à l'appui du processus de paix et de réconciliation mené par le Gouvernement fédéral somalien ».

La MANUSOM doit fournir à ce dernier, et éventuellement à la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), un appui « sous forme d'orientations et de conseils stratégiques en matière de consolidation de la paix et d'édification de l'État », notamment en ce qui concerne la gouvernance, la réforme du secteur de la sécurité, l'état de droit, le désengagement des combattants, le désarmement, la démobilisation et la réintégration, la sécurité maritime et la lutte antimines, la mise en place d'un système fédéral, la révision de la Constitution et la tenue d'un référendum sur la Constitution, et la préparation des élections de 2016.

En outre, le Conseil de sécurité « demande au Gouvernement fédéral somalien d'élaborer un plan clair dans la perspective des élections de 2016, notamment pour ce qui est de la réalisation d'objectifs clefs comme la tenue d'un référendum sur la constitution et la création d'administrations nationales de transition ».

Il « condamne dans les termes les plus énergiques les récents attentats terroristes perpétrés par les Chabab en Somalie et dans la région ».

Enfin, « gravement préoccupé par la situation humanitaire en Somalie », 2,9 millions de Somaliens ayant besoin d'une aide humanitaire, le Conseil de sécurité « insiste sur le fait qu'il est urgent de verser des contributions en réponse à l'appel global pour la Somalie, le financement atteignant seulement 19% du montant total demandé ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU condamne une attaque meurtrière contre le Parlement fédéral somalien

En savoir plus






Coup de projecteur